Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Sam 24 Nov 2018 - 16:38

Salut Olivier,

Donc pour moi, ils auraient dû concentrer leur recherche sur le secteur des canyons de la zone-1 :

Quand j’ai lu l’article en question, je savais que tu réagirais ainsi et…au quart de tour !
Je suis de ton avis, bien sûr parce que j’ai suivi tes raisonnements depuis un bon moment, mais aussi parce que j’ai tenu celui-ci de mon côté.

1 – OI n’improvise certainement pas. Avant même de répondre à la soumission, comme tout entrepreneur généralement quelconque, ils ont évidemment étudié tous les problèmes auxquels ils auraient à faire face DONT CEUX QUE POURRAIENT POSER CES CANYONS ! Et pour ce faire, ils ont fait appel à leur expérience (qui n’est pas triste !) mais aussi à l’expertise des divers fabricants de leur matos. Ils savaient donc la stratégie à adopter pour s’attaquer à ces problèmes.

2 – CTBTO, Iridium, vitesse supposée du sous-marin, cap logique suivi par le sous-marin, tout indiquait que l’épave ne pouvait se trouver que dans la zone 1 ou pas loin sauf si une circonstance totalement inconnue était intervenue. Et ça aussi avait été évalué avant même de répondre à la soumission.

3 – Dans ces conditions, une fois acquise la certitude que la zone 1 avait été complètement scannée et que ne restaient plus que quelques zones d’ombre, la probabilité que le sous-marin se trouve dans ces zones d’ombre virait vers une très forte présomption.
A ce moment, si le début de ce raisonnement est cohérent, il fallait immanquablement prendre une décision et poursuivre ainsi :

- Soit laisser tomber ces zones d’ombre en sachant parfaitement que si la recherche se poursuivait dans d’autres directions sans donner de résultat, c’était autant de dollars par jour qui partaient en fumée, à déduire évidemment d’un gain toujours hypothétique. Avec à clé  la perspective de devoir quand-même revenir sur les zones d’ombre.

- Soit évaluer et chiffrer ces risques, faire la balance et prendre la décision d’y aller.

En toute logique, c’est la deuxième solution qui aurait dû être prise et, si elle ne l’a pas été, c’est qu’une partie de ce raisonnement ne tient pas la route face à la réalité des choses. OI savait depuis un bout de temps déjà où chercher et trouver le San-Juan, ce qui ne l’a pas empêché de s’éparpiller dans tous les sens.

Pour moi, ils ont bien concentré leur recherche sur le secteur des canyons, mais à un moment et sur une durée qui ne nous semblent pas logiques.

Et à mon avis, tu es dans le bon quand tu écris : Les explications de l'expert se tiennent, sauf que je trouve que Ocean Infinity a ratissé une trop grande zone au lieu de se concentrer "en priorité" sur la fouille du secteur avec les canyons où tout indiquait que c'est là que l'épave devait être !
Revenir en haut Aller en bas
titian
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Nombre de messages : 947
Age : 66
Localisation : quenast
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Sam 24 Nov 2018 - 20:24

salut à tous

Cesser de raisonner comme des complotistes et de gober tout ce que disent les médias .

Il faut rester rationnel ...
Ocean infinity n'a pas fait de prospection pour le pétrole , minerais et autres nodules
il faut pour faire çà un tout autre équipement que celui dont il disposait et la zone que
le Seabed a ratissé est trop petite comme pour pouvoir intéresser le gouvernement qui
d'ailleurs fait un appel d'offre aux véritables sociétés pétrolières bien mieux équipées
impulsion acoustiques et sismographes pour détecter les poches de pétrole souterraines
et qui n'ont rien à çirer de la cartographie minuscule que pourrait leur vendre Ocean infinity

Comme toujours pour n'importe quelle investigation quand on découvre la soluce , on
proclame " Je le savais !!"  fallait chercher là et là seulement  !
Maintenant , après coup , tout le monde reproche au Seabed de ne pas avoir chercher plus
profond et d'avoir perdu son temps à sonder ailleurs. Alors que pour eux , et tu l'a dit
toi-même Olivier ,  il pensaient le retrouver rapidement et donc de sonder la zone puis les zones
au plus vite et avec le moindre risque . Les AUV trop rapides et trop hauts ...qui ont raté le soum
Je préfère et de loin l'explication que tu donnes dans ton dernier post sur la difficulté et les
risques d'utilisation des AUV

Et que le gouvernement argentin savait depuis le début , il y a un an , que le soum était là !
Ben tiens ! Il suffit de parcourir les commentaires des gens aux articles des médias pour se
rendre compte que ces gens , certains , veulent lyncher les politiques responsables de tous les
maux du pays alors qu'ils viennent de voter pour eux
Un gouvernement qui est entièrement dépendant des informations qu'il reçoit , en fait


Le Seabed qui fuit , je recolle mon comment de plus haut

Suite de streaptease :

La fuite du Seabed vers le cap ???

Il faut tenir compte que ce batiau est très coûteux à exploiter ...50 000 USD par jour
Le bénéfice sur le San Juan n'est que de 3 ,5 millions...
Un jour de gagner , c'est bon à prendre
Ensuite , il lui faut aller en cale sèche au Cap. Il y a des dates à respecter S'il arrive trop tard ,
mettez-vous dans la file d'attente , si ou plaît
Et d'après Oliver Plunckett , Ocean infinity a un contrat avec le gouvernement sud-coréen pour
la recherche du Stellar Daisy dont le naufrage est litigieux . Ex-pétrolier sans double-fond
modifié en minéralier en Chine exploité par Polaris qui en a déjà cassé 3 et coulés
Peut pas le rater celui-là canyon ou pas ...322 m de long , 266 000 tonnes
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 25 Nov 2018 - 13:47

Salut titian,

Il n'y a pas de complotisme, on essaye juste de comprendre comment a cherché Ocean Infinity pour le trouver.

Évidemment, comme tu dits, c'est facile de critiquer après coup quand on sait maintenant où il est.

Et justement, c'est parce que je disais depuis le début qu'il était dans un canyon, que j’essaie de comprendre comment ils s'y sont pris.

Mais on aura une meilleure idée de la situation quand on aura une visuion en 3D du canyon où ils ont trouvé l'épave.

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 25 Nov 2018 - 14:10

https://twitter.com/clarincom/status/1066614449979699201

traduction google de l'article :

Citation :
L'arrivée du Seabed Constructor : un conseiller clé se rend en Afrique du Sud (24.11.2018)

C'est est le capitaine Gonzalo Prieto, confirmé comme attaché de la défense. Sa fonction, le transfert de la "valise diplomatique" avec les 67 000 photos.

On estime que le Seabed Constructor, le navire qui a trouvé l'ARA San Juan à 500 km de la côte de Comodoro Rivadavia et à une profondeur de 907 mètres, arrivera au Cap au milieu de la semaine prochaine. Bien que la date exacte n’ait pas encore été confirmée, son arrivée se déroulera dans un meilleur scénario pour la cause qui enquête sur le naufrage du sous-marin.

L'ambassadeur d'Argentine en Afrique du Sud, qui attendra le Seabed Constructor, aura maintenant l'ajout d'un membre de Défense argentine dans ce pays. Ce responsable collaborera dans tout ce qui concerne le navire Seabed Constructor, facilitant et accélérant la coordination et les procédures nécessaires pour que les 67 000 images d’ARA San Juan atteignent l’Argentine.

Selon la Marine, qui l'a confirmé Clarín, samedi, le capitaine Gonzalo Prieto se rendra au Cap. Il sera celui qui, après un retard dans sa nomination, remplacera finalement le précédent membre qui avait terminé son mandat.

La marine avait déjà choisi Prieto, mais il n'était pas nécessaire que la présidence mette la dernière signature. L'attaché de la Défense est un conseiller clé en la matière et plus particulièrement dans une affaire aussi importante que l'ARA San Juan.

Les images partiront en avion, dans la valise diplomatique, vers Buenos Aires. Il convient de rappeler que la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yáñez, s’est rendue de San Cruz au ministère de la Défense de Buenos Aires pour préciser, lors des trois réunions tenues jeudi, le zèle avec lequel elle cherche à protéger les photos et vidéos qui ont été prises. Le Seabed Constructor, à un matériel d’importance vitale pour la cause, c'est la matière première d’un modèle 3D qu’ils comptent assembler pour reconstruire sur la terre ce que l’ARA San Juan était au fond de la mer.

Lors de la première des trois rencontres qu'elle a eu jeudi avec le ministre de la Défense, Oscar Aguad, la juge a estimé qu'il ne pourrait pas accéder à ces images non plus. Seules les avocats plaignants et le procureur pourront les voir une fois devant le tribunal de Caleta Olivia. Cela n'arrivera que dans les premiers jours de décembre.

Luis Tagliapietra, père du lieutenant de corvette et membre de l'équipage de l'ARA San Juan Alejandro Tagliapietra, qui se trouve à bord du Seabed au nom des familles, a déclaré qu'à son retour en Argentine, il demanderait à rencontrer la juge Yañez pour parler de son activité à Buenos Aires". Il estime que la nature des réunions tenues par le magistrat (même si elle a assuré qu'elles n'étaient pas secrètes) "n'a pas de fondement logique" et "enlève la transparence de l'enquête".

Tagliapietra, également avocat dans l'un des trois procès dans lesquels les familles sont unifiées, a affirmé qu'il était "frappant" que la juge Yañez "ait tenu tant de réunions privées, même si elles n'étaient pas secrètes".

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 25 Nov 2018 - 14:58

https://twitter.com/infobae/status/1066358847831449600

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: quand l'idéologie brouille la raison (24.11.2018)

Il y a eu 366 jours d'angoisse, d'incertitude, de doute et de méfiance infinie. Tout était discutable, rien n'était absolument jetable ou absolument précis. Sans bien jusqu'à ce que ce moment précis ne soit pas imputé à la tragédie du navire militaire malheureux, le procès médiatique avance à pas de géant et beaucoup de condamnés doivent peut-être être absous de facto. Bien que je commence à percevoir que les personnalités les plus remarquables de la "justice nationale et populaire" ne semblent pas disposées à reculer d’un iota en ce qui concerne les peines lapidaires qu’elles ont déjà dictées.

"Ils ne le trouveront jamais, la marine et le gouvernement ont donné de fausses données à la compagnie Ocean Infinity pour leur donner un air mauvais, c'est que si le sous-marin est retrouvé, tout va pourrir." Face à cette affirmation accablante, laissée sans soutien en même temps, il a été découvert que le San Juan se trouvait dans une zone qui correspondait parfaitement aux dernières données disponibles, qui étaient essentiellement la dernière position signalée le 15 novembre au matin et à la position de l'implosion détectée par l'organisme international chargé de surveiller les essais nucléaires en mer, la théorie du complot s'est rapidement mutée: "Il est évident qu'ils l'ont torpillé, ils cachent la face la plus endommagée de la structure du navire".

Inutile d'expliquer la raison pour laquelle un sous-marin affecté par une attaque externe présenterait un aspect très différent de celui que l'on pouvait voir au début. Il ne conviendra pas non plus de soutenir que les experts qui ont analysé le son détecté par le CTBTO (organisme basé à Vienne auquel nous avons déjà fait référence) affirment que cela correspond à une implosion provoquée par l’effondrement de la structure du San Juan du fait des effets de la pression hydrostatique exercée sur sa structure de coque et pas une explosion.

"Les images ont été manipulées par des cinéastes expérimentés à bord et masqueront les véritables raisons de la perte du navire et de son équipage, raison pour laquelle il y a des Britanniques à bord du Seabed Constructor." Il y a également à bord trois officiers de la marine argentine et des membres des familles de l'équipage qui ont été témoins, ainsi que la société Ocean Infinity était en train de diffuser, le moment précis où le véhicule a été observé à partir du navire et a été submergé à une plus grande profondeur, à 900 mètres. Qu'est-il arrivé à ces gens, comment les ont-ils amenés à voir quelque chose de différent de ce que les autres voyaient? Puisque, apparemment, nous traversons une période de pensées magiques, pouvons-nous dire qu’ils les ont hypnotisées?

Ne se contentant pas de remettre en question l’évidence, ils ont fini par penser, au moment même où la nouvelle nous a paru, qu’il s’agissait peut-être d’un autre sous-marin ou d’un photomontage. Dans le même temps, la version B de la paranoïa affirmait que le gouvernement avait reporté la nouvelle pour la faire coïncider avec le discours présidentiel. Encore une fois la question, à bord du navire Ocean Infinity, il y avait six Argentins ou six zombies?

Inutile de dire (mais nous dirons la même chose) que la découverte du San Juan n’est pas un motif de fête. Ce n'est ni plus ni moins que la confirmation regrettable mais nécessaire de l'une des plus grandes tragédies navales de l'histoire de l'Argentine. Nous affirmerons, sans crainte de faute, que ce fait constitue un point d'inflexion dans l'évolution de la vie de 44 familles, ce qui constitue également un outil d'une importance primordiale pour la poursuite de l'enquête, ce qui permet également de clarifier plusieurs hypothèses, cela a détourné l'attention du magistrat intervenant et a localisé le sous-marin dans d'autres zones et à d'autres dates. Aujourd'hui, nous savons pertinemment que nombre de choses que même certains hommes de la marine croyaient de bonne foi avoir vues et entendues ne se sont pas produites.

Je ne pense pas que je me trompe si je maintiens que 24 heures ne se sont pas écoulées depuis l'annonce de la nouvelle attendue pendant un an et deux jours pour une nouvelle prémisse à s'installer dans la société avec le fossé conséquent et bien connu: "Nous devons récupérer le San Juan" .

Et nous voilà. Comme au début, comme au début de chaque histoire ou événement minimum ou maximum qui, loin de nous unir, nous sépare un peu plus. On peut tenter d’expliquer à l’épuisement que, mis à part une probable explosion interne dans le San Juan, produit de l’accumulation d’hydrogène gazeux, d’une ampleur indéterminée mais qui a annulé la conscience des 44 marins, lorsqu’ils se sont précipités au fond de la mer, le navire a subi une implosion qui a provoqué une entrée d’eau dans son intérieur à une vitesse d’environ 1 200 kilomètres par seconde. Peu importe que la valeur exacte soit de 900 ou de 1 500, l'impact d'un tel "piston liquide" ne provoque qu'une chose, la destruction totale sur son passage.

Comme rarement au cours de cet événement fatal, marins et ingénieurs navals ont convenu que tenter de renflouer le sous-marin était une tâche extrêmement complexe et extrêmement lourde, qui demandait beaucoup de temps et, pire encore, un résultat. totalement incertain. L'harmonie a été rompue quand une fois encore l'idéologie a assombri notre raisonnement et, en tout état de cause, il n'y a aucun argument à l'effet contraire. "Nous voulons que San Juan revienne parmi nous, ne pas l'amener implique de ne pas vouloir que nous sachions la vérité." Il n’y a pas la moindre place dans le coin idéologique à accepter un: "Ce n’est pas possible, ce n’est pas pratique ou ce n’est pas à notre portée de le faire".

Au milieu de ces véritables luttes internes, 44 familles nous observent. Certains s'accrochent à ce qui "va le mieux" à leurs cœurs brisés. Ils ont besoin de certitudes et nous les bombardons de théories franchement délirantes, ils ont besoin de paix et nous les avons plongés dans une guerre qui a entre autres militants politiques "gladiateurs" qui cherchent seulement à démontrer que tout ce qui est fait, s'il provient des hôtes officiels, sera définitivement mauvais.

Nous savons, nous autres marins, que nous tirons une leçon de chaque tragédie en mer qui nous permet d’améliorer les conditions de navigation pour que ne se répète pas la même erreur. Le Titanic a été contraint de repenser le nombre de canots de sauvetage que les navires devraient transporter. La Seconde Guerre mondiale a montré qu'il existait un moyen sûr de se jeter à la mer pour ne pas mourir quand il est tombé sur l'eau et même de fabriquer un gilet de sauvetage avec les vêtements que portaient les naufragés.

La catastrophe du San Juan nous obligera sûrement à repenser de nombreux protocoles et procédures de la marine argentine. Il est naturel que ce soit le cas, il incombera à l'autorité politique de s'impliquer un peu plus dans l'activité militaire et de veiller à ce que tout ce qui doit être corrigé soit corrigé.

Mais nous devrions nous demander quelle est la leçon que le San Juan nous laisse en tant que société. Pouvons-nous continuer à prendre tout ce qui nous arrive comme une Boca-River éternelle? Continuerons-nous à nous considérer comme les détenteurs absolus de la vérité, insultant et dénigrant ceux qui pensent différemment? Pourrons-nous un jour comprendre que peut-être que nous avons tort à un moment donné?

Le fait de ne pas pouvoir lire le message que le San Juan nous laisse implique un désastre plusieurs fois plus grave que celui qui a coûté la vie à nos compatriotes.

Enfin et uniquement pour eux, pour les compatriotes de la Mission accomplie: reposez-vous en paix.

L'auteur est capitaine de frégate (RN), ingénieur naval de haut rang (ancien combattant des Malvinas), licencié en administration de la marine, expert de la marine, habilité à officier de l'état-major spécial et vice-président de la Ligue navale argentine.

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 25 Nov 2018 - 15:37

Salut Olivier,

As-tu déjà eu connaissance de ce EM302 ?
Il ferait partie des accessoires dont on peut équiper les drones.

During 2018, we plan to install the next addition to the survey spread, an EM302 hull-mounted deepwater MBES. This will enable us to carry out essential reconnaissance surveys of unknown areas prior to deploying the AUVs.
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 25 Nov 2018 - 16:20

Salut PAUL,

Non je n'avais pas connaissance du sondeur multi-beam EM302

J'avais regardé les spécifications du sondeur multi-beam EM2040 qui équipe en principe les drones HUGIN 6000 de Ocean Infinity.

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
VALKIRI
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5376
Age : 80
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 25 Nov 2018 - 16:41

L O NON mais le système MBES Kongsberg EM302 30 kHz (multibeam echosounder)
 
 permet la recherche pétrolière .Les suintements d'hydrocarbures sont éphémères, petits, discrets et donc difficiles à échantillonner sur les fonds marins profonds Les sondeurs multifaisceaux sont un outil efficace d'exploration des fonds marins pour localiser et cartographier à distance les entités d'infiltration.   (traduction extraite de  researchgate.net
NB lorsqu'on se rappelle nos échos-sondeurs sur MSI a l'origine trace sur rouleau de papier humide.
MSC faisceau lumineux illisible  quelle évolution !

Salut   marin barre

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 25 Nov 2018 - 16:50

Salut Olivier,

J’ai reçu confirmation par un correspondant FB : OI a bien collecté des données relatives aux ressources du coin. J’ai d’ailleurs reçu copie d’une partie d’un article qu’il doit-être possible de trouver sur Google
.
New generation multibeam echosounder systems (MBES), such as the Kongsberg EM710/EM302 [1–3] and Teledyne Reson 7125/8125 [4,5] can collect water column (WC) data. WC data include the full acoustic information from the MBES transducer to the seafloor [1] and provide an effective way to find underwater objects such as fish schools [4,6–8], wrecks [9–11], eelgrass [12], gas plumes [13,14], and internal ocean waves [15,16]. Gas plumes may be an indicator of the presence of gas hydrate. Methane hydrate is a clear energy source with potential importance as an energy source with environmental benefits [17]. The search for methane hydrate by detecting gas plumes from WC data is a new and low-cost alternative method to the traditional seismic exploration

Il paraît aussi qu’OI dispose de moyens pour analyser / profiler le sol marin jusqu’à une profondeur de 300 m sous sa surface.
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 25 Nov 2018 - 16:50

Oh, Salut Walkiri, je n'avais pas vu que tu étais là !!!
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 25 Nov 2018 - 17:04

PAUL, voici le PDF de l'article : Comprehensive Detection of Gas Plumes from Multibeam Water Column Images with Minimisation of Noise Interferences  super

Et voici celui publié par VALKIRI : researchgate.net/publication/Improved_detection_and_mapping_of_deepwater_hydrocarbon...

Et effectivement les drones de OI sont bien équipés d'un Sub-Bottom Profiler de EdgeTech qui est intégré au système du Side Scan Sonar  jap

Voici les capteurs/senseurs des drones HUGIN 6000 comme ceux d'Ocean Infinity sont :

- Side Scan Sonar: EdgeTech 2205 75/230/400KHz
- Multi-Beam Echosounder: Kongsberg EM 2040
- Sub-Bottom Profiler: EdgeTech 2-16KHz (intégré avec le Side Scan Sonar)
- Magnetometer: Ocean Floor Geophysical Self-Compensating
- Camera: HD CathX Colour Still Camera
- Turbidity sensor: FLNU (RT)D

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 25 Nov 2018 - 19:01

Voici le résumé de l'article proposé par PAUL :

Citation :
Détection complète des panaches de gaz à partir d'images de colonne d'eau à faisceaux multiples avec minimisation des interférences de bruit

Résumé: Les systèmes d'échosondeur multifaisceaux (MBES) peuvent enregistrer les forces de rétrodiffusion des panaches de gaz dans les images de colonne d'eau qui peuvent indiquer la présence éventuelle de gaz à certaines profondeurs. La détection manuelle ou automatique est généralement adoptée lors de la recherche de panaches de gaz, mais entraîne fréquemment une faible efficacité et des taux de détection de fausse détection élevés en raison des images de WC qui sont polluées par le bruit. Pour améliorer l'efficacité et la fiabilité de la détection, une méthode de détection complète est proposée dans cet article. Dans la méthode proposée, les caractéristiques du bruit de fond de WC sont d’abord analysées et données. Ensuite, les segmentations de seuil d'écart type moyennes sont respectivement utilisées pour le débruitage des images d'angle de temps et d'angle de profondeur, une opération d'intersection est effectuée pour les deux images segmentées afin d'atténuer davantage le bruit dans les données du WC et les panaches de gaz dans le WC. les données sont détectées à partir de l'image d'intersection par la contrainte morphologique. La méthode proposée a été testée en effectuant des expériences en eaux peu profondes et en eaux profondes. Dans ces expériences, les détections ont été effectuées automatiquement et des taux de détection corrects supérieurs aux méthodes traditionnelles ont été atteints. La performance de la méthode proposée est analysée et discutée.

Voir l'article entier sur : Comprehensive Detection of Gas Plumes from Multibeam Water Column Images with Minimisation of Noise Interferences

et voici le résumé de l'article proposé par VALKIRI :

Citation :
Amélioration de la détection et de la cartographie des suintements d'hydrocarbures en eaux profondes: optimisation des techniques d'acquisition et de traitement de la rétrodiffusion du fond marin par les sondeurs multifaisceaux

Résumé: Les relevés marins de recherche dans les suintements constituent actuellement un objectif important des relevés d'exploration d'hydrocarbures en raison des récents progrès dans les relevés géophysiques en mer, l'échantillonnage géochimique et les technologies d'analyse. Les suintements d'hydrocarbures sont éphémères, petits, discrets et donc difficiles à échantillonner sur les fonds marins profonds. Les sondeurs multifaisceaux sont un outil efficace d'exploration des fonds marins pour localiser et cartographier à distance les entités d'infiltration. Les signatures géophysiques des suintements d'hydrocarbures sont évidentes de manière acoustique dans les jeux de données bathymétriques, de rétrodiffusion des fonds marins et de rétrodiffusion en moyenne profondeur. L'interprétation de ces signatures dans les jeux de données rétrodiffusés est un élément fondamental des campagnes commerciales de recherche d'infiltration. La dégradation des jeux de données rétrodiffusés résultant du bruit environnemental, géométrique et système peut interférer avec la détection et la délimitation des suintements. Nous présentons une méthode de normalisation de l'intensité de rétrodiffusion relative et une technique d'acquisition du suréchantillonnage permettant d'améliorer la résolvabilité géologique des suintements d'hydrocarbures. Nous utilisons le Green Canyon (GC) Block 600 situé dans le nord du golfe du Mexique comme site d’étalonnage des infiltrations pour un système MBES Kongsberg EM302 30 kHz avant le début du programme de détection des infiltrations Gigante afin d’analyser ces techniques. Lors de la GC600, nous évaluons les résultats d’une normalisation de l’intensité de la rétrodiffusion, de l’efficacité de la couverture 2X du fond marin dans la résolution des phénomènes liés aux infiltrations dans les données de rétrodiffusion et déterminons les limites de détection hors nadir des panaches à bulles à l’aide du EM302. L'intégration de ces techniques dans les enquêtes sur la chasse au suintement peut améliorer la détectabilité et l'échantillonnage des suintements du fond marin.

Voir l'article entier sur : researchgate.net/publication/Improved_detection_and_mapping_of_deepwater_hydrocarbon...

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 25 Nov 2018 - 19:47

Le Seabed Constructor se rapproche de l'Afrique du sud :

https://twitter.com/LabratSR/status/1066696379337195521

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3523
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 26 Nov 2018 - 11:06

Bonjour les amis.

Bien, je constate que l'on en revient aux recherches colatérales ; cad : pétrole, gaz, etc...
Cela ne m'étonne pas ; on y reviendra, certainement, et je ne m'y attarderai pas.
Par contre ; j'ai concentré toute mon attention, sur tout ce qu'a exposé ce CF.
Bref ; tout y est dit.
Dans ce grand fatras ; il y aura eu, quand même, une personne lucide, qui aura osé dire la vérité.
Cela méritait d'être reconnu ; mais, il en aura fallu, du temps pour, que son avis (professionnel) ait été divulgué, par la presse.
Ceci dit ; je ne m'étonne pas que ce CF ait été limogé, il y a quelques années.
Toute vérité n'est pas bonne à dire ; il en a fait l'expérience.
Chapeau bas ! ...
Le courage, ça se salue.
Amitiés.

Xavier

Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 26 Nov 2018 - 14:31

Bonjour à tous,

Effectivement Xavier, en voyant comment Ocean Infinity a mené la recherche, on peut se poser des questions...

Ce qui m'intéresse beaucoup dans tout ça, c'est la valeur réelle (qu'est-ce que cela apporte de plus) des drones sous-marins autonomes (AUV) dans une telle recherche par rapport aux moyens classiques de recherche comme le sonar remorqué et l'écho-sondeur multifaisceaux sous la code du navire jap

Pourquoi fallait-il absolument des AUV pour la recherche du sous-marin ?

La raison n°1 est sans conteste qu'un AUV peut accéder à des endroits très accidentés tel que l'intérieur des fameux canyons. C'est un avantage certain par rapport à un sonar remorqué qui lui ne peut que survoler (à une altitude de sécurité) les canyons sous-marins.

Mais pourtant il semblerait que l'AUV qui a découvert l'épave du sous-marin (dans les derniers jours de l'opération) était à 400 mètres d'altitude par rapport à l'épave !? Ce qui voudrait dire que si le canyon fait 300 mètres de profondeur (c'est une supposition) l'AUV se trouvait alors à environ 100 mètres au-dessus du fond marin dans la zone !?

Et d'après un spécialiste de la marine argentine (cité dans un article posté avant) Ocean Infinity n'était pas chaud pour envoyer ses AUV à l'intérieur des canyons parce que cela pouvait être risqué (collision avec les parois ou des avec des gros rochers) pour ce matériel de haute technologie qui coute très cher ! Le raisonnement est valable, mais alors dans ce cas quel est encore l’intérêt d'utiliser uniquement des AUV pour la recherche si ceux-ci n'en font pas plus qu'un sonar remorqué !? Le seul intérêt alors est que les AUV travaillent à 5 simultanément, alors qu'un navire de ne peut utiliser qu'un sonar remorqué, bref les AUV peuvent ratisser une zone beaucoup plus grande qu'un sonar remorqué !

Hors, dans le cas qui nous intéresse, la logique serait que si les AUV ont été choisi pour la recherche ce n'était pas en priorité pour ratisser une zone immense (à fond plat) mais bien pour ratisser la zone très difficile d’accès des canyons sous-marins indecis

Mais Ocean Infinity va opter pour une recherche globale au lieux d'une recherche ciblée, c'est à dire qu'il vont débuter leur opération en ratissant entièrement la zone-1 (la zone avec la plus grande probabilité de trouver l'épave) avec 4 AUV (le 5ème suite à une défaillance sera inutilisable durant les 15 premiers jours) qui vont scanner la zone-1 en partant du bas vers le haut et puis en revenant du haut vers le bas, les AUV travaillent à une altitude par rapport au fond de +/- 300 mètres (?) et sont séparés entre eux par 800 mètres, bref ils passent au-dessus des canyons de la zone-1 comme ils sont passés au-dessus du fond plat (3/4 de la zone-1).

De cette manière, lors du 1er passage, les AUV ne trouvent pas l'épave du sub qui est pourtant bien dans un des trois canyons qui traversent la zone-1. Ils ne peuvent pas voir l'épave parce qu'ils sont trop haut, et d'ailleurs Ocean Infinity dit (dans ses rapports quotidiens sur l'avancement de la recherche) qu'après environ une semaine de balayage les AUV ont entièrement ratissé la zone-1 à l’exception de quelques zones d'ombre dans les trois canyons de la zone-1. C'est dans une de ces zones d'ombre que se trouve l'épave !

Ocean Infinity poursuit donc le ratissage des autres zones avec 4 AUV, et il envoie un AUV pour repasser sur les canyon de la zone 1 et 2. Mais l'AUV s'occupe plus des canyons de la zone 2 que les trois de la zone-1, ce qui fait que les zone d'ombre sont toujours là et l'épave n'a toujours pas été découverte !

La suite on la connait, les AUV vont ratisser une superficie gigantesque et ce n'est que lors du 3ème passage d'un AUV dans les canyons de la zone-1 dans les tout derniers jours de l'opération que l'épave sera enfin découverte dans une des "fameuses" zones d'ombre !

Alors, était-ce vraiment un coup de bol que de l'avoir trouvé dans les tout derniers jours de l'opération !? Peut-être, et attendons de voir (si on nous le montre un jour ?) le relevé bathymétrique en 3D de l'endroit où on l'a retrouvé l'épave , puisque à ce moment-là on connaitra la profondeur du canyon (200m, 300m, plus ?), la forme du canyon (a-t-il des grandes parois abruptes ?), la largeur du canyon (200m, 300m, plus ?), où se trouvait exactement l'épave dans le canyon (au fond au centre, sur un bord ou ailleurs ?), et suivant les données qu'ils vont recevoir d'OI, ils devraient aussi retracer l’itinéraire de l'AUV qui a retrouvé l'épave dans le canyon avec son altitude, sa vitesse et les fréquences de son sonar jap

Et pour terminer, je reposte les différences entre l'AUV et le sonar remorqué :



marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: