Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36 ... 51 ... 68  Suivant
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Jeu 12 Juil 2018 - 17:36

Bonsoir à vous tous.

Quelle ignominie!!!
On devvrait mettre l'Argentine au ban de la société.
Cordialement.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Archer
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 8680
Age : 70
Localisation : LIEGE
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Jeu 12 Juil 2018 - 19:50

Smilie 42 Smilie 42 Smilie 42

_________________
Laurent
 
---> voir ma présentation
 
Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.
Une vie saine, au grand air et des rêves plein les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://poupousse1511@gmail.com
PAUL
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Jeu 12 Juil 2018 - 22:22

prosterne Olivier, prosterne Xavier, prosterne à tous,

Il y a quelques jours, j’ai écrit ceci !
En raison de tout ce qui précède, je pense que Macri et consorts ne peuvent plus être « évasifs » et qu’ils seront obligés de tenir leur(s) promesse(s). Je pense aussi qu’ils sont en quelque sorte « coincés » et qu’ils ne peuvent plus se permettre que la recherche aboutisse à un échec.
Je constate aujourd’hui que je ne pouvais pas mieux me planter ! Embarassed

Néanmoins, je pense toujours qu’ils sont « coincés ».
Avec ces argentins, je crois qu’il faut raisonner par l’absurde pour espérer suivre. sot

Si les « politiques » décident de faire en sorte que la recherche du San Juan soit purement et simplement abandonnée, cette décision sera impopulaire et cela sera porté à leur passif - déjà bien lourd ! - et ils le savent évidemment.
S’ils la prennent malgré tout, c’est évidemment parce que de deux maux ils auront choisi le moindre.
Ce qui veut dire qu’ils considéreraient alors que la découverte du San-Juan et la mise au jour indiscutable des responsabilités (dont la leur peut-être ???) leur nuirait plus que cette impopularité ajoutée.
Du coup, je crains bien qu’à part quelques mises à la retraite anticipées ou autres arrangements du genre, tout se dilue nécessairement dans le temps et finisse en mémoire plus ou moins morte.

Je ne peux pas piffer Aguad et encore moins Macri mais j’en viens à me demander s’ils ne sont pas forcés dans leurs décisions - choquantes mais peut-être logiques hélas ! - par tout un ensemble de circonstances sur lesquelles ils n’ont pas prise : le passé, le chantage de fait de cette armée équivoque, la conjoncture économique, la politique de rigueur etc.
Je suis curieux de voir ce que donnera cette grande manifestation qui aura lieu dimanche à l’appel des proches des disparus.
Je n’y crois pas du tout, mais je souhaiterais qu’elle se transforme en un grand mouvement populaire : dans ce pays où le mécontentement général monte, une remise des compteurs à zéro est bien nécessaire.

J'espère ne pas avoir écrit de c...rie cette fois-ci
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5637
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Ven 13 Juil 2018 - 6:29

salut Paul
Tu n'écrit pas de c....ries

ce ne serrait pas un argentin?,
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39194
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Ven 13 Juil 2018 - 9:31

https://twitter.com/Nuestromar/status/1017613611366150144

traduction google de l'article :

Citation :
En disparaissant l'ARA San Juan on n'a pas fait de tâches de renseignement (12.07.2018)

Le directeur du Renseignement Naval, l'amiral Pedro Eugenio Galardi a expliqué qu'il n'avait pas trouvé d'information sur l'infiltration d'eau de mer dans le sous-marin pendant la navigation de Juin, ni n'avait eu connaissance de problèmes dans l'engagement après un test de 48 heures fait avant de lever l'ancre d'Ushuaia pour son dernier voyage.

Le directeur du Renseignement Naval, l'amiral Pedro Eugenio Galardi a écarté que le sous-officier du renseignement embarqué à bord de l'ARA San Juan était là pour accomplir des tâches d'espionnage lorsque le navire a été perdu 15 Novembre dernier dans l'Atlantique Sud.

Le chef du Renseignement Naval a déclaré, que ce membre de l'équipage élaborait des plans d'entraînement courants, devant la Commission d'enquête sur la disparition du sous-marin San Juan et face à des questions insistantes des législateurs de l'opposition et des proches des marins disparus.

Galardi est le chef du service du Renseignement  depuis Mars 2018, mais il a déclaré que son prédécesseur, le Commodore Esteban Zembo a déclaré dans une note qu'il n'avait pas ordonné une opération d'espionnage pendant la navigation et l'adjudant était à bord en tant qu'observateur d'un exercice d'entraînement durant la patrouille.

Devant ce rapport de Zembo, Galardi a assuré qu'après s'être chargé de la direction du Renseignement "il n'a pas trouvé d'éléments de jugement pour réfuter ces affirmations. Je n'ai vu aucune opération de renseignement en cours. "

Il a en outre expliqué qu'il n'a pas trouvé non plus d'information sur l'infiltration d'eau de mer dans le sous-marin pendant la navigation de Juin, ni n'avait été au courant de problèmes dans l'engagement après le test effectué 48 heures avant de lever l'ancre d'Ushuaia pour son dernier voyage.

Il a également dit ne pas avoir eu connaissance qu'il ait été interdit de continuer à opérer au navire russe Yantar, qui participait à la recherche, parce qu'il naviguait près des Malouines. En ce qui concerne la capture de sons qui proviendraient d'un sous-marin nucléaire dans la zone de l'ARA San Juan, il a déclaré que son analyse "n'avait pas été concluante".

Dans un autre ordre, des parents des membres de l'équipage se sont plaints du manque de soutien de la marine, tandis que les députés de l'opposition exigeaient la présence du ministre de la Défense Oscar Aguad pour expliquer le retard dans la recherche du sous-marin. Le député péroniste Pedro Miranda l'a qualifié de « versero » et a réclamé qu'il devait « mettre la face », mais il a dit que les législateurs de la bicamérale « ne sont pas venus à la politique » avec la tragédie du San Juan.

Immédiatement après, le sous-officier en communication Rubén Espínola a déclaré que le 15 novembre à 14h18, il a reçu une communication sur la fréquence de l'ARA San Juan. Comme il l'a expliqué, il n'a jamais pu établir la liaison avec cette tentative de contact, ce pourquoi il ne l'a donc pas inclus dans le registre correspondant jusqu'à quatre jours plus tard. La chose frappante à propos de cette communication manquée était que cela s'est produit après l'enregistrement de l'explosion, par les organisations internationales, qui était supposé être la fin du navire.

Source : nuestromar.org

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39194
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Ven 13 Juil 2018 - 12:29

https://twitter.com/LANACION/status/1017693714129608704

traduction google de l'article :

Citation :
Ils révèlent que l'ARA San Juan a essayé de communiquer trois fois (13.07.2018)

Un sous-officier qui était de garde au service de communication de la base navale de Mar del Plata, le jour où a disparu l'ARA San Juan, a révélé que ce jour-là ils ont reçu trois tentatives de communication sur les fréquences attribuées au sous-marin, ce qui peut être interprété comme possibles messages frustrés de demandes d'aide.

Le témoignage a été offert hier par le premier-maitre Ruben Dario Espinola aux membres de la Commission Bicamérale qui enquête sur la disparition du sous-marin, rappelant ce qui est arrivé ce 15 Novembre. A également témoigné, le directeur du renseignement de la marine, le contre-amiral Pedro Galardi, qui a confirmé que le caporal principal Enrique Damián Castillo, qui faisait partie du service du renseignement naval, a bien voyagé à bord de l'ARA San Juan .

Le premier maître Espinola a déclaré que Les tentatives infructueuses de communication ont été reçues le mercredi 15 novembre à 14 h 18, environ trois heures après l'enregistrement de l'anomalie hydroacoustique (l'explosion) dans la zone de patrouille.

« J'ai entendu que quelqu'un a essayé de faire passer un message sur les fréquences attribuées au sous-marin. J'ai donné partie verbale à la Centrale de Communications de la Force de Sous-marins et à la base de Puerto Belgrano. Comme la liaison ne s'est finalement pas matérialisée, je ne l'ai pas annotée dans le livre de gardes. Je ne l'ai enregistrée que trois jours plus tard -le samedi 18 novembre- quand j'ai rejoint le service », a expliqué le sous-officier Espinola, qui sert maintenant à bord du destroyer ARA Sarandi.

À ce moment-là, il était le superviseur des communications à la station de Mar del Plata. « Il y a eu une tentative sur chaque fréquence [le sous-marin en avait trois d'attribuées]. La liaison était très mauvais, parce qu'il y avait un orage à ce moment-là à Mar del Plata », a spécifié le marin, en admettant, toutefois, que les fréquences pouvaient être interférées.

« Ces données sont essentielles, parce que si l'ARA San Juan a effectivement essayé de donner un signal et que les supérieurs du sous-officier Espínola l'ont oublié, il faut faire des recherches pour savoir s'il y a eu négligence dans des heures clef pour le sauvetage », a déclaré le sénateur national Magdalena Odarda (Río Negro), à la réunion de la commission bicamérale, présidée par le député Guillermo Montenegro (Pro-Buenos Aires).

Le sous-officier a expliqué qu'il ne s'agissait pas d'appels, mais de tentatives de transmission de données. "En tant que station auxiliaire, nous recevons des transmissions cryptées", a déclaré Espínola, rappelant qu'il y avait eu trois tentatives de communication en l'espace de cinq minutes.

"Ce jour-là, notre priorité était le sous-marin", a-t-il ajouté, notant que l'information avait déjà été reçue comme quoi le sous-marin avait des anomalies dues à l'entrée d'eau de mer dans le réservoir des batteries.

Pour évaluer le témoignage, le sénateur Odarda a également averti que « si en effet ces tentatives de communication correspondaient à l'ARA San Juan, cela pourrait sensiblement modifier la zone de recherche assignée actuellement, comme il a été fixé en fonction de l'anomalie hydroacoustique enregistrée dans la zone de patrouille ".

EN évaluant le témoignage, le sénateur Odarda a signalé, en outre, que « si effectivement ces tentatives de communication correspondaient à ARA San Juan, pourrait devoir être substantiellement modifié le secteur de recherche assignée actuellement, puisqu'elle a été fixée en fonction de l'anomalie hydroacoustique enregistrée dans la zone de patrouille ».

Renseignement

Le témoignage du contre-amiral Galardi a également soulevé des préoccupations parmi les membres de la commission bicamérale lorsqu'il a reconnu qu'un agent du renseignement naval figurait bien parmi l'équipage de l'ARA San Juan.

«En 2017, il était habituel d'embarquer du personnel du renseignement à bord des navires», a déclaré Galardi, celui qui a pris la tête du service en mars passé. Au moment de la disparition du sous-marin, il dirigeait le secteur du Personnel et de la santé de la Marine.

Le témoignage de Galardi a été opposé à la lettre d'Anabella Castillo, l'épouse du marin du renseignement embarqué sur le sous-marin. La lettre a été lue à l'audience. Sa femme a dit que Castillo "était le seul qui n'était pas un sous-marinier, il n'avait pas fait le cours d'évasion et était là pour obéir à un ordre d'un supérieur."

"Face à une telle tragédie, tout ce qui peut être fait est peu, car rien ne remplace la perte d'un parent", a déclaré Galardi, qui n'a pas expliqué non plus la fonction assignée à l'agent du renseignement naval à bord de l'ARA San Juan.

Les questions qui se posent dans les témoignages devant la commission bicamérale qui enquête sur ce qui s'est passé avec le sous-marin suscitent des inquiétudes chez les parents des 44 membres d'équipage qui, dimanche à 14h30, organiseront une marche pour exiger la reprise de la recherche .

Au bout de huit mois de la dernière communication, les proches se concentreront devant le Congrès et marcheront avec des drapeaux argentins à la Casa Rosada, pour insister sur leurs revendications.

Source : lanacion.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
PAUL
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Ven 13 Juil 2018 - 22:48

Salut Olivier,

Dans la traduction d’un article que tu as postée le 26/02 à 20:42, il y avait cette phrase :

« Par exemple, ils ont dit que la dernière communication avait été celle de 7.30 et on a appris qu'il y avait eu trois autres appels, à 14,18, à 17 et à 20h45, alors pourquoi parler de l'explosion de 1030 ? Ne fermez pas les horaires. Cette information n'a pas été rendue publique parce que le garçon qui était de garde ne l'a pas enregistrée. »

Dans l’article que tu as posté ce midi, on parle également de trois tentatives d’appel sur trois fréquences différentes attribuées au sous-marin et je crois avoir lu aussi que ces trois appels se sont succédés en l’espace de cinq minutes !

Alors, Olivier, rassure-moi ! Je deviens dingue ou quoi ?

1 – Il a donc fallu 4 mois ½ pour que cette histoire revienne sur le tapis. 4 mois ½ bon Dieu !!!
2 – 3 appels successifs sur 3 fréquences attribuées au sous-marin, appels brouillés mais détectés par une station qui reçoit des appels cryptés. Sauf extraordinaire, ces appels provenaient immanquablement du San Juan et étaient donc automatiquement cryptés à l’émission.
4 - Même si incompréhensibles, la forme cryptée de ces messages n’a pas dû échapper au réceptionniste de service. Et puis, les appels cryptés sont automatiquement enregistrés, c’est absolument certain : où sont ces enregistrements ?
5 – Tout ceci à propos des appels de 14:18h. Mais ceux de 17:00h et 20:45h, c’était quoi alors ?
6 – Trois appels incompréhensibles mais que tout indique qu’ils émanent d’un sous-marin en perdition et ces appels ne sont enregistrés que quatre jours plus tard ? Y a un stût !

Ce coup-ci, c’est la procession d’ hcanrethcE, deux pas en avant et trois pas en arrière !

Et puis, il a ceci : ces appels ne peuvent exister s'il y a eu explosion du sous-marin telle que détectée par le CTBO et donc la bicamérale ne se pencherait pas sur ce problème si elle était convaincue que le CTBO est totalement crédible. Alors là, moi j'dis...enfin !

Allez, bon 1/4 une fois de plus,


Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39194
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Lun 16 Juil 2018 - 11:53

https://twitter.com/infobae/status/1018541201165901826

traduction google de l'article :

Citation :
Huit mois après la tragédie de l'ARA San Juan: similitudes et différences avec la tragédie de Once (15.07.2018)

Discussion entre les parents, plus de preuves d'un manque d'entretien et problèmes avec les ouvertures de respiration d'urgence, les nouveautés de l'affaire.

Huit mois après l'implosion probable du navire de guerre, le dossier réalisé par la juge fédérale, Marta Yáñez, et la commission bicamérale qui enquête sur la tragédie qui a eu lieu le 15 Novembre, continuent d'accumuler des preuves et des témoignages que l'ARA San Juan a levé l'ancre vers sa dernière patrouille avec des observations effectuées mais non résolues, et que celle-ci aurait pu influencer l'issue fatale et la mort des 44 membres de l'équipage.

Nous savons maintenant avec certitude que, depuis Juin 2016, des éléments indispensables pendant une urgence -telle que celle subie par le marins- n'étaient pas dans les conditions. « Dans les exercices de contrôle d'avaries on a détecté que les rubans réfractaires du système de respiration d'urgence BIB'S ont perdu leur capacité de luminescence dans l'obscurité (...) Il est nécessaire de placer le guide-câble entre l'ouverture et la buse pour une meilleure circulation de l'équipage dans l'unité, en cas de fumée, matériel qu'il ne possédait pas à ce moment-là ".

Les défauts ont été décrits par le commandant du navire après leur navigation précédente, c'est-à-dire quatre mois avant de disparaître. Les défauts venaient déjà de l'année précédente et ils ont continué à exister quand il a coulé. De plus, la fumée et le feu sont ce qu'il y avait dans le sous-marin avant d'être perdu. Aussi l'obscurité. Aurait-il servi dans l'urgence s'il avait été réparé?

Il est déjà prouvé que l'ARA San Juan n'a jamais été à 100% opérationnel après la réparation à mi-vie qui a eu lieu pendant la durée du gouvernement précédent, et lorsque le ministre de la Défense était Nilda Garré, le député actuel qui a intégré la bicamérale, malgré les contestations des familles.

Huit mois après la disparition de l'ARA San Juan, le ministre de la Défense, Oscar Aguad, a été convoqué à nouveau devant la commission bicaméral afin d'expliquer les raisons des retards dans l'embauche d'une entreprise spécialisée pour trouver le sous-marin disparu.

La date trouve une bonne partie des parents rencontrés par le sujet. Ils ont formé un comité de trois personnes en deuil, Luis Tagliapietra,Marta Lucia et Zunda Vallejos, de sorte qu'avec une équipe de la Marine, composée d'avocats, de comptables et d'experts, ils rédigent un simple pli d'adjudication par urgence. Pour accélérer tous les temps, il avait été convenu que la meilleure entreprise était la nord-américaine "Ocean Infinity". La même qu'ils soutenaient depuis la Défense.

Mais la sœur du membre de l'équipage, Celso Vallejos, dans les bureaux de la Marine a refusé de continuer, parce qu'elle comprend que le plus qualifiés pour cette tâche  est le capitaine vénézuélien basé à Miami, Hugo Marino. Et tout le monde n'est pas d'accord avec ça. Et dans le gouvernement encore moins.

Jusqu'à présent, cela a enlisé la question sur laquelle Aguad devra donner des explications, qui ont déjà vu échouer la précédente embauche directe et, avant cela, l'offre de la récompense pour celui qui le trouverait. Les deux possibilités ont été annulées.

Huit mois après la plus grande tragédie de la marine argentine en temps de paix, un groupe de parents de membres de l'équipage, y compris certains de leurs représentants, ont interrogé dans les dernières heures l'excellente avocate, Lorena Arias, qui est à la tête de l'une des trois plaintes dans la cause pour le naufrage du sous-marin instruite à Caleta Olivia.

Ils l'insultent sur les réseaux sociaux pour avoir interviewé le président de la nation, Mauricio Macri. Il ne vaut pas la peine de répéter les adjectifs disqualifiant. Ils ne tiennent pas compte du fait que l'avocat a parlé non seulement de l'ARA San Juan, mais aussi de deux autres incidents maritimes auxquels elle assiste également, les naufrages des bateaux de pêche "Repunte" et "Rigel". Les deux avaient navigué de Mar del Plata et, selon Arias, ils n'étaient pas aptes à naviguer. Mais malheureusement, les intérêts commerciaux des hommes d'affaires, pense-t-elle, sont généralement supérieurs à la sécurité de l'équipage.

Huit mois après la disparition du seul sous-marin de la Marine en service, il est clair que la Marine et le gouvernement, comme l'a analysé le conseiller de la commission bicamérale, le capitaine de l'outre-mer Marcelo Covelli : « Ils n'ont pas su prévoir la tragédie qui s'est développée, malgré tous les indices dont certains ont formé une combinaison fatale: entrée d'eau de mer, début d'incendie, mauvais temps, navigation en solitaire, difficulté à communiquer, fatigue de l'équipage, incapacité de traiter l'atmosphère de manière adéquate avec le feu, incapacité de traiter adéquatement un abandon, intention d'immersion ". Étanchéité non assurée de la coque, limitations opérationnelles de la profondeur, la vitesse, les batteries, les communications (systèmes HF et EUREKA); échecs dans les précédentes navigations de juillet et entre Mar-del-Plata et Ushuaia; rapports d'écart de la sécurité. Absence d'inspection de sécurité du commandement de la force sous-marine en 2017. Non-respect des inspections de sécurité et de l'entretien planifié.

Après avoir déclaré le cas SAR (recherche et sauvetage) ils ont échoué à anticiper la probabilité d'une explosion possible car ils n'ont pas demandé le rapport de sismographes, mais cela leur a été livré par une autre agence qui a agi de sa propre initiative.

Covelli a également compris qu'il y avait une « mauvaise supervision du Commandement de la force sous-marine argentine, du Commandement de l'Enrôlement et de l'Instruction de la Marine, du chef de l'état-major général de la Marine et du ministère de la Défense. »

Huit mois après la disparition de l'ARA San Juan et ses 44 membres d'équipage, la majorité de la société est démobilisée par le sujet, même à la Casa Rosada ils ne voient pas que cette tragédie a beaucoup de points communs avec une autre tragédie qui apparaît encore occasionnellement sur la couverture des journaux: la tragédie ferroviaire de Once.

Il est vrai que les soldats qui étaient sur le navire de guerre n'étaient pas de simples passagers et que tout le monde, là-dedans, avait une responsabilité. Mais dans un cas comme dans l'autre, il y avait de l'apathie de la part de l'État, une maintenance déficiente et des ressources qui étaient utilisées à d'autres fins que l'équipement, la formation, l'entretien et la sécurité.

Pour la tragédie de Once, les sentences ont déjà été dictées et il y a même un nouveau procès contre un ancien ministre responsable de la région. Est-ce que la même chose arrivera avec la disparition de l'ARA San Juan en temps de paix et de démocratie complète?

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39194
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Lun 16 Juil 2018 - 11:57

@PAUL a écrit:
Alors, Olivier, rassure-moi ! Je deviens dingue ou quoi ?

Salut PAUL, non tu ne deviens pas dingue, c'est toute cette tragédie qui devient de plus en plus sombre au fur-et-mesure que te temps passe ! Et le pire, c'est que je suis persuadé que nous ne sommes pas encore arrivés au bout de nos peines crie

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Lun 16 Juil 2018 - 12:11

Bonjour Paul, Olivier, Christian et autres amis.

Je pense que l'analyse de Paul est bien structurée.
Pour moi, comme pour vous, sans doute ; toutes ces contradictions montrent bien, dans quel embarras, ils se trouvent tous.
Ou alors, c'est que la Marine Argentine n'est qu'un énorme "bordel", où n'importe qui, fait n'importe quoi.
Patience ! Un jour ou l'autre, l'un d'entre eux va bien se contredire et leur jeu de "défausses successives"", bien ordonné, tournera court...
Amitiés

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39194
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Lun 16 Juil 2018 - 14:10

https://twitter.com/dipbonaerenses/status/1018812833411289088

traduction google de l'article :

Citation :
]ARA San Juan: des parents demandent à Macri de signer une DNU pour accélérer la recherche (16.07.2018)

Avec le décret présidentiel, en une semaine, la compagnie serait engagée pour rechercher le sous-marin.

Les parents des 44 membres d'équipage du sous-marin ARA San Juan ont défilé à Buenos Aires depuis le Congrès jusqu'aux portes du Palais du gouvernement pour exiger la « poursuite effective » des sous-mariniers après huit mois sans résultats.

« Nous demandons un décret de nécessité et d'urgence (DNU) et au président (Mauricio Macri) et (au ministre de la Défense) Oscar Aguad de prendre leur responsabilité », a déclaré Lucia Zunda, sœur d'un des disparus.

Avec la signature d'une DNU présidentielle, dans une semaine, la compagnie serait engagée pour rechercher le sous-marin, car il permettrait d'accélérer et de choisir quelle entité sera en charge de l'opération.

Les parents espèrent que ce lundi, la Marine argentine, chargée d'ouvrir l'appel d'offres, annoncera si « oui ou non il y a un appel d'offres en court». Si ce n'était pas la cas, le processus de sélection pourrait durer jusqu'à trois mois, a soutenu Zunda.

Au cours de la cérémonie, les personnes présentes ont lu les noms des disparus, ont visionné des vidéos et ont libéré 44 ballons.

D'un autre côté, un groupe campe depuis deux semaines sur la Plaza de Mayo pour la même réclamation. Le gouvernement a annoncé cette semaine le retrait de la récompense économique d'environ 3 millions de dollars offerte en février dernier pour quiconque pourrait trouver ou fournir des informations significatives sur le sort du sous-marin.

Source : diputadosbsas.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Lun 16 Juil 2018 - 15:57

Bonjour Olivier.

Je pense que ce sont "eux" qui vont toucher la récompense, puisque ce sont eux qui semblent bien avoir la clé de l'égnime...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5637
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Lun 16 Juil 2018 - 18:26

Oui Xavier, Paul
et a mon avis n'est pas là où ils ons chercher ;
prendre les coordonnées des opérateurs radio et voir la profondeur ils ne sont pour moi pas dans ces abbysses indiquées ils sont plus haut et pas dans cette zone de recherche ( on dirait une zone de l'eurre pour éviter de le retrouver
sur cette mission on nous mêmes en bateau avec l'incompétence administrative d'un état major de la marine et des politiciens.
SAUVER LES MEUBLES ; LE NAVIRE COULE; GOOd SAVE THE QUEEN
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Lun 16 Juil 2018 - 23:00

De trois choses, l’une !
Soit la presse survole les sujets.
Soit la Bicamérale est relativement discrète et s’est donnée pour règle de ne pas en dire plus que le strict nécessaire.
Soit l’une ou/et l’autre est/sont quelque peu "sous influence » ! (En ce qui concerne la Bicamérale, il y a peu de doute d’ailleurs).
Si je dis ça, c’est à cause du goût de trop peu qui me reste en travers de la gorge chaque fois que je termine un article de presse : un goût amer évidemment ! Et je parie qu’il en est de même pour toi, Olivier, ainsi que pour Xavier, Christian et tous les autres qui suivent le sujet.
Ce que nous aimerions tous savoir, c’est si la Bicamérale exploite à fond les témoignages qu’elle reçoit, si elle en déduit quelque chose en forçant les témoins dans leurs derniers retranchements, si elle progresse de manière à obtenir un résultat sans appel.
Il est probable qu’elle fasse tout cela - sinon ce serait à pleurer ! crie - mais cette presse ne nous le dit pas vraiment!
Ainsi, ce témoignage au sujet de ces trois appels cryptés successifs !
Pour moi, mais sur base des informations que l’on nous donne - au compte-gouttes évidemment ! -, il semble inutile de vouloir prouver qu’ils émanaient du San-Juan ! Ils émanaient indiscutablement du San-Juan et donc, c’est plutôt à ceux qui prétendraient le contraire de présenter des preuves.
Ce témoignage est donc extraordinairement important et, par ce qu’il implique, devrait susciter des réactions spectaculaires :
- puisqu’il rend parfaitement crédible cette autre affaire extraordinaire, les fameux « bruits » détectés et enregistrés par les opérateurs sonars de deux bâtiment.
- puisqu’il oblige à se demander (et ça, ça me "chipote") qui sont les « responsables » qui ont ordonné à ces deux bâtiments de quitter les lieux et, surtout, pour quelles raisons.
- puisque, comme le dit Christian et comme évoqué dans l’article, il apparaît que la zone de recherche initiale n’était pas la meilleure pour espérer retrouver le San-Juan.
Eh bien non ! : même si la presse aborde ces sujets, c’est sans « passion », sans prendre position, sans poser vraiment ces questions que nous nous posons tous et il y a sans aucun doute des tas de choses qui nous passent sous le nez.
Malgré tout, à cette affirmation d’Olivier le Sage, « Et le pire, c'est que je suis persuadé que nous ne sommes pas encore arrivés au bout de nos peines » je répondrai comme me l’a dit souvent ma grand’mère, « patience et longueur de temps font plus que force et rage ».
Je ne sais pas si on ira au fond des choses (sans jeu de mots), me semble quand-même que cette histoire devient moins « hermétique » que celle du Minerve par exemple.

A part ça, j'ai essayé de savoir si la manif organisée ce dimanche par les proches des disparus a été un succès : il semble que non, comme prévu.

Bon quart (suggestion : faudra un jour échanger tous ces "quarts" que je vous souhaite contre quelque bons "demis" beer )
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Mar 17 Juil 2018 - 18:04

Bonjour les amis.

Forcément, quand on émet des hypothèses, sur une situation telle que celle-ci ; on en revient souvent à redire la Même chose.
Donc, moi aussi, j'en reviens à dire que l'on a voulu "égarer les recherches (voire, les supprimer).
Ensuite, on les a arrêtées...
Pourquoi ?
Je pense que les responsables, directs et indirects, le savent très bien, eux.
J'aurais été le commandant de ce soum, "plombé" par des avaries gravissimes ; j'aurais tout fait pour me repprocher de la côte, au plus vite.
Or, on a recherché du côté des abysses...
Bref, qui vivra, verra ; mais je suis certain qu'on verra.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 35 sur 68Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36 ... 51 ... 68  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: