Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38395
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Jeu 5 Juil 2018 - 10:17

https://twitter.com/rivadeo70/status/1014772156079788032

traduction google de l'article :

Citation :
Finalment, le gouvernement a ignoré l'embauche d'une entreprise pour la recherche de l'ARA San Juan (5.07.2018)

Après l'échec du contrat avec la firme espagnole, le ministre de la Défense a reconnu hier aux parents que l'Exécutif avait délégué à l'armée le processus de sélection d'une nouvelle compagnie. Le sénateur Magdalena Odarda demande une nouvelle convocation d'Aguad au Congrès.

Après trois réunions au ministère de la Défense en moins d'une semaine, les proches des 44 membres d'équipage de l'ARA San Juan ont dénoncé sur la Plaza de Mayo, où ils sont campés, qui "est revenu à zéro" la question de l'embauche d'une entreprise privée qui continuera la recherche du sous-marin disparu le 15 novembre dernier. L'avocat Luis Tagliapietra, père de l'un des membres de l'équipage, a souligné que depuis janvier, ils attendaient une "mesure expéditive" à travers un décret de nécessité et d'urgence du président Mauricio Macri, aujourd'hui le ministre de la Défense, Oscar Aguad leur a dit que «tout a changé, qu'il n'y aura pas d'embauche d'entreprise en ce moment, et que dorénavant la question avait été déléguée à la marine», de sorte que le pouvoir politique ignore le problème. La situation s'est détériorée hier, car elle a créé un malaise chez les parents suite à une menace d'éviction du camp par un responsable de la Direction générale de l'audit de l'espace public du gouvernement de Buenos Aires.

Conformément à ce qui se passait sur la place, devant le nouveau camouflet du gouvernement dans la bouche d'Aguad, le sénateur Magdalena Odarda, a dit PáginaI12 que le ministre de la Défense « doit revenir témoigner devant la Commission bicamérale d'enquête pour expliquer pourquoi et qui couvre, parce que, à ce stade des événements il devrait déjà avoir été imputé comme responsable direct de ce qui est arrivé avec l'ARA San Juan et il est temps aussi qu'on établisse les responsabilités politiques qui correspondent » face à une tragédie comme l'est la disparition des 44 membres de l'équipage. « Si vous ne trouvez pas le sous-marin, il est très probable que vous ne pourrez pas arriver à la vérité, il est évident que le gouvernement couvre la question en niant les informations nécessaires pour obtenir la clarification totale de ce qui est arrivé. »

Sur la Plaza de Mayo, au retour de la réunion au ministère de la Défense, les parents ont rapporté que "d'abord ils ont été reçus par le chef et chef-adjoint de la marine", les amiraux José Luis Villán et Francisco Javier Medrano. Comme lors de la réunion de lundi, le ministre Aguad, qui les avait convoqué, était de nouveau absent. "Ils nous ont dit qu'il n'avait pas l'intention de venir, ce que nous pensions être irrespectueux." Après des plaintes et des plaintes, Aguad est finalement venu les informer que le gouvernement avait décidé de «déléguer à la marine la forme de l'embauche, une mesure qui nous préoccupe parce que nous attendions une réponse rapide du président Macri».

Il a rappelé que les promesses d'embauche « d'une compagnie appropriée pour la recherche» sont arrivées depuis janvier, suivi le 6 février lorsque nous avons été reçu par le président Macri, qui a ratifié le 1er mars devant l'Assemblée législative que le processus allait être rapide, Jusqu'au 16 avril, au Congrès, Aguad a promis que tout serait résolu dans les dix jours, mais aujourd'hui nous continuons ou revenons à zéro. " Dans un nouveau spectacle de bonne volonté, malgré tout, les parents ont accepté de discuter, avec les autorités de la marine, de la forme des contrats et des assurances que l'entreprise qui s'occupera de la recherche devrait offrir. La première réunion aura lieu aujourd'hui, à 8 heures, dans le bâtiment Libertad, au siège de la marine.

Le mécontentement des parents a augmenté depuis vendredi, lorsque la première réunion a eu lieu à la Défense, car alors l'embauche de l'entreprise espagnole "Igeotest Geociencias et Explorations" a commencé à tomber, un échec qui a été confirmé lors de la réunion lundi, où n'était pas présent Aguad. La confusion a été augmentée hier quand est arrivée sur la place la version que le Congrès était sur le point de conclure l'accord avec la compagnie américaine Ocean Infinity, mais cela a encore été démenti lors de la réunion hier soir par le ministre de la Défense. "Nous acceptons, malgré tout, de nous rencontrer et de discuter du contrat avec la Marine, mais la situation dépasse toutes les limites." Tagliapietra a souligné que "tout ce qui se passe nous remplit de tristesse et de frustration parce qu'ils ne tiennent pas compte du fait de ce que nous exigeons, c'est-à-dire qu'ils nous disent ce qui est arrivé à nos proches".

Pour sa part, le sénateur Magdalena Odarda a dit à ce journal que le ministre Aguad doit revenir au Congrès « , car il doit répondre à l'embauche de l'entreprise privée, parce que pendant des mois à l'ARA San Juan lui il ne cherche personne et cela a provoqué le désespoir des parents qui, pour remettre la question à l'ordre du jour, ont dû camper devant la Casa Rosada. " Le législateur a souligné que ce qui ressort de l'enquête de la Commission bicamérale est que « la société devrait être embauchée et trouver le sous-marin, parce que si nous ne le trouvons pas cela ne va jamais coûter beaucoup de connaître la vérité sur ce qui est arrivé. »

Lors de l'analyse de l'état actuel de la procédure judiciaire menée par la juge fédérale à Caleta Olivia, Marta Yáñez, le sénateur a dit que « dans le dossier il y a déjà des éléments nécessaire pour imputer à quelques responsables, non seulement de la Marine mais aussi du pouvoir politique, y compris le ministre Aguad lui-même et même l'ancien ministre précédent (Julio Martinez), qui étaient de ceux qui ont reçu le rapport détaillant les défauts qu'avaient le sous-marin en 2016 et qui ont été indiqué et répété dans le rapport suivant, peu avant le départ du navire "en 2017.

Le membre de la Commission bicamérale a déclaré que dans le précédent voyage, en Juillet de l'année dernière, « il est un fait que les chefs de la Marine ont minimisés et qui est que le capitaine (de l'ARA San Juan ) Pedro Fernandez a signalé l'existence d'un sous-marin nucléaire qui les aurait suivis lors de ce voyage de juillet 2017. " À cet égard, il a dit que la déclaration faite devant la Commission bicamérale par les deux membres d'équipage qui ont débarqué à Ushuaia, Humberto Vilte et Juan Viana, a admis que cela avait été « au milieu de la matinée, avec un sous-marin à proximité, c'était un sous-marin nucléaire qui pourrait être de la Grande-Bretagne ". Le législateur a déclaré qu'il y avait «beaucoup de contradictions sur ce point, ce qui ouvrent des doutes sur ce qui s'est passé avec le sous-marin».

Source : pagina12.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38395
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Jeu 5 Juil 2018 - 20:28

tweet des parents de l'équipage :

Citation :
Dès la première heure demain matin, nous travaillerons avec la marine dans la préparation d'une nouvelle proposition qui forme le nouveau processus d'embauche, avec la méthode la plus rapide qui nous permettra de reprendre une recherche efficace.

https://twitter.com/Los44AraSJ/status/1014936479909466113

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2898
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Ven 6 Juil 2018 - 8:54

Bonjour Olivier.

Tiens, on reparle du sous-marin atomique.
C'est un peu comme l'histoire du monstre du lock Ness...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38395
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Dim 8 Juil 2018 - 15:17

https://twitter.com/Hombregris/status/1015913620826394624

traduction google de l'article :

Citation :
La douloureuse protestation des familles de l'ARA San Juan sur la Plaza de Mayo : Enchaînés pour connaître la vérité (8.07.2018)

Ce sont des mères, des pères, des frères de l'équipage du navire disparu le 15 novembre, sans encore savoir pourquoi ni où. Ils demandent pour savoir, ils exigent des punitions, ils ont besoin de pouvoir faire leur deuil.

"Macri, où es-tu ? Tu joues au golf ? " Sur la Plaza de Mayo, en face de la pyramide, de dos à la maison du Gouvernement, les parents des membres de l'équipage de l'ARA San Juan dirigent directement leurs plaintes au président Mauricio Macri et aux représentants du gouvernement qui ne répondent toujours pas à leurs demandes pour qu'on recommence la recherche du sous-marin disparu depuis le 15 novembre dernier. Les bannières soulignent le manque d'informations sur la mission d'un navire endommagé, déclaré incapable pour une mission comme celle qu'il avait entreprise. Outre le président, l'autre cible est le ministre de la Défense, Oscar Aguad, qui a aussi ses barres de message allusifs qui empêchent le libre passage vers la Casa Rosada: « Il cache des infractions, il protège des criminels. » Sous la légende la charge et le nom de l'officiel. Le thème de « dissimulation » des responsables ou des circonstances de la disparition du sous-marin, se trouve aussi parmi certains membres de la Commission Bicamérale du Congrès qui enquête sur la tragédie des 44 membres de l'équipage de l'ARA San Juan. Les parents réclament la démission de Aguad et du sénateur Magdalena Odarda, qu'ils imputent comme l'un des responsables de la tragédie dans le cas du tribunal que porte la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yáñez.

En dialogue avec PáginaI12, Tagliapietra a déclaré, après la première réunion avec les chefs de la Marine, la nouvelle proposition du gouvernement « est complexe, elle se prête à l'ambiguïté, mais pour l'instant nous allons continuer à participer parce que nous voulons qu'ils le cherchent et nous devons continuer. " Tel que rapporté par ce journal, le Pouvoir Exécutif a fait la sourde oreille au sujet de l'embauche directe de la « société idéale » pour continuer la recherche du sous-marin et a jeté la patate chaude à la Marine dont les chefs ont eu un haut degré de responsabilité en envoyant le sous-marin dans une mission complexe, quand deux rapports internes indiquaient clairement qu'il y avait des failles qui limitaient sa capacité de navigation.

« Instruit par la Marine Argentine pour arbitrer les mesures nécessaires à l'embauche d'urgence d'une entreprise qui par ses antécédents, sa spécialisation et sa capacité scientifique et technique est dans les conditions de continuer les tâches de recherche du sous-marin ARA San Juan », indique la Résolution prise par le ministère de la Défense. Aux proches consultés par ce journal, ils ont pensé "une moquerie" avec la mention faite sur l'« embauche urgente », quand depuis janvier ils attendent une réponse. Sur le chemin sont restées, sans être acceptées après les promesses du contraire, trois entreprises : la vénézuélienne "SEA-Sistemas Electrónicos Acuáticos", l'espagnole "Igeotest Geoscience SL" et l'américaine "Ocean Infinity". « Ceci est une honte internationale que nous n'avons toujours pas de réponse ni le président Mauricio Macri ni le ministre Oscar Aguad », a dit Lucia à PáginaI12 la sœur du lieutenant Adrian Zunda Meoqui.

Les parents suivent de près les pas de la Commission bicamérale du Congrès et ont placé leurs espoirs dans ce que pourraient déclarer devant les législateurs les deux membres d'équipage qui ont quitté l'ARA San Juan à Ushuaia, alors qu'ils participaient à la dernière mission. Juan Gabriel Viana et Humberto René Vilte se sont présentés, mais n'ont pas ajouté de nouvelles informations d'intérêt à ce qu'ils avaient déjà dit devant la juge Yáñez. "Ils ont dit que pendant le voyage qu'a fait l'ARA San Juan en juillet 2017, des pannes ont été détectées et aussi que pendant une partie de la mission ils ont été suivis par un sous-marin nucléaire, supposé être de Grande Bretagne, mais ils étaient très tendus, très pressés, par la présence d'un haut gradé de la marine, habillé en civil, qui était au Congrès ", a déclaré le sénateur de Río Negro, Magdalena Odarda

Odarda a insisté sur le fait que le ministre Aguad doit se présenter à nouveau devant le Congrès « pour répondre du retard dans l'embauche de l'entreprise qui continuera la recherche du sous-marin et pour répondre sur les causes qui ont déterminé la disparition de l'ARA San Juan et son équipage " Elle a insisté sur le fait que la recherche est importante parce que "beaucoup de vérité vont se révéler quand nous trouverons le sous-marin, parce que si nous ne le trouvons pas, nous ne saurons jamais, nous resterons avec une enquête inachevée". Le sénateur estime que dans la cause judiciaire qui est instruit à Caleta Olivia « la juge a des éléments pour traiter non seulement les responsables de la Marine pour ne pas avoir écouté les rapports négatifs sur la navigabilité du sous-marin mais, surtout, les responsables politiques, et parmi eux, le ministre Aguad et son prédécesseur, Julio Martínez, parce qu'ils n'ont pas prêté attention à deux rapports techniques négatifs sur le sous-marin ».

Odarda, des témoignages et des rapports reçus par le Comité bicaméral, a déclaré Aguad « doit dire pourquoi il a gardé caché ce qu'il a dit le capitaine du sous-marin (Pedro Fernandez) sur la présence d'un sous-marin nucléaire » qui a suivi pour "Mid morning" sur le voyage fait en juillet 2017 ". Les deux membres d'équipage qui ont réussi le dernier voyage ont confirmé ce qui s'est passé lors de ce voyage en juillet de l'année dernière au sujet de la présence d'un sous-marin nucléaire que Odarda a estimé « qu'il pourrait être de l'Angleterre ». Sa déduction est due au fait que la zone Juliana où a dû patrouiller le sous-marin est très proche de la zone d'exclusion établie par la Grande-Bretagne dans les Îles Malouines. « Cet épisode, dans le voyage de Juillet 2017, a été réduit au minimum par tous les chefs de la Marine et à nous il semble être un fait d'une extrême gravité qui doit être clarifiée par Aguad ».

Source : pagina12.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38395
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 9 Juil 2018 - 9:44

https://twitter.com/InfobaePolitica/status/1016213285694132226

traduction google de l'article :

Citation :
Exclusif: ce sont les dernières photos du sous-marin ARA San Juan (9.07.2018)

Elles ont été prises lorsque le navire effectuait des "tests d'évasion anti-sous-marines" à Ushuaia, avant de prendre la direction de Mar del Plata.

C'était le 7 novembre 2017. A huit jours de sa disparition, et à exactement une semaine avant que le capitaine de l'ARA San Juan signale l'entrée d'eau de mer par le système du snorkel. Ce jour-là, le sous-marin, devant la vue des touristes, des parents, des politiciens de la zone, et des connaissances de tous les commandants supérieurs de la Marine, était à Ushuaia pour effectuer "des manœuvres d'évasion face à des vedettes anti-sous-marines".

Les photos qui sont publiées pour la première fois dans cette édition d'Infobae sont un enregistrement historique de ce moment.

En elles, vous pouvez observer le sous-marin naviguant calmement à travers les eaux calmes et effectuer les manœuvres avec les vedettes anti-sous-marines de la marine argentine.

Après les résultats réussis des tâches effectuées avec une partie de la flotte maritime, l'équipage, sous le commandement du capitaine de la frégate Pedro Martín Fernández, a effectué le dernier test de 48 heures avant de mettre le cap vers la patrouille - entre autres - dans la soi-disant "Zone Juliana", où il a dû effectuer le contrôle sur les bateaux de pêche qui dilapident illégalement la Zone Économique Exclusive de l'Argentine. Et comme opération secondaire, le sous-marin avait pour mission d'observer et d'enregistrer les mouvements de la flotte et de l'aviation anglaise aux Malouines.

Les messages navals qui étaient déjà incorporés dans l'enquête menée par la juge fédérale, Marta Yañez, rendent compte de ces exercices, développés par le sous-marin sans aucun type de désagrément.

Le lendemain, le 8 Novembre, le commandement de la flotte sous-marine, à la charge du capitaine Claudio Javier Villamide, a informé l'ARA San Juan par un message naval « secret », la position de plusieurs « navires logistiques » et des « navires militaires » de l'armée britannique qui opèrent dans la zone des Malouines, comme le HMS CLYDE que selon « l'ordre d'opérations », le personnel » du renseignement Castillo qui était à bord, devait « identifier » et « filmer et/ou photographier ».

Villamide lui-même, la semaine dernière, devant la Commission Bicamérale, a dit que le jour précédent, le 6 novembre : « J'ai embarqué à bord de l'ARA San Juan avec le Commandant de la Zone Navale Australe et les autorités locales. Le navire a levé l'ancre, on a organisé un parcours pour les visiteurs, puis on est allé en immersion dans la baie d'Ushuaia. Il a alors effectué le lancement et la récupération d'un couple de plongeurs tactiques, tout le monde était au poste de combat. Et on a livré à chacun des visiteurs un diplôme du baptême de navigation sous-marine. Enfin, il est remonté à la surface et s'est amarré sans incident en effectuant toutes ces activités avec efficience en un peu plus de cinq heures ».

Comme indiqué dans les messages navals secrets, Villamide a également dit aux députés et sénateurs de la nation que le 8 novembre à 12 heures, "le sous-marin ARA San Juan a quitté Ushuaia sans incident".

L'importance des documents photographiques publiés par Infobae tient au fait que ce sont les dernières photos prises du navire de guerre, manœuvrant avec une partie de la flotte de la Marine avant de perdre tout contact et de ne plus jamais réapparaître.

Source : pagina12.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2898
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 9 Juil 2018 - 17:56

Bonsoir OLivier.

Tout ce qui a suivi, laisse rêveur...
Mais d'où "Infobaeé tient-il ses informations.
Il en sait tellement, qu'on en arrive à se poser des questions.
Bien informé, ou téléguidé ?
Si téléguidé ; par qui ?
Le gouvernement, la Marine ?
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38395
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 9 Juil 2018 - 18:31

@Xavier MONEL a écrit:
Bien informé, ou téléguidé ?
Si téléguidé ; par qui ?
Le gouvernement, la Marine ?

Bonsoir Xavier,

Par les deux je suppose et aussi via les avocats des familles qui ont eu accès à tout le dossier pénal contenant tous les docs de la marine et du gouvernement jap

Et pour le moment tout est train de retomber et la fameuse "embauche d'urgence" à de nouveau du plomb dans l'aile sifflotte

marin barre


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38395
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 10 Juil 2018 - 9:16

https://twitter.com/estebchacho/status/1016512336184700930

traduction google de l'article :

Citation :
Le sous-marin ARA San Juan continue sans être recherché par l'Etat national (9.07.2018)

Les proches de l'équipage de l'Ara San Juan qui campent sur la Plaza de Mayo, disent qu'ils ne partiront pas tant qu'ils n'auront pas confirmé l'embauche d'une entreprise capable d'effectuer la recherche. Près de 8 mois après la disparition du submersible, le gouvernement a montré toute son incompétence et sa négligence.

Le gouvernement a annulé le processus d'appel d'offres de l'entreprise qui devait continuer la recherche de l'Ara San Juan en mer d'Argentine.

Une entreprise espagnole, Igeotest Geosciences et Explorations S.L., a été pré-sélectionnée, après que trois jours se soient écoulés pour que les autres compagnies se présentent ou que le gouvernement s'y oppose. Apparemment, Igeotest a changé son nom au milieu de l'appel d'offres et c'est pourquoi sa candidature est tombée. Ce qui est frappant, c'est que le ministère de la Défense a mis un mois, à compter de cette date, pour mettre fin à l'embauche de l'entreprise et voir ce qu'il faisait.

Ce n'est qu'au début du mois de mai - rappelez-vous que la dernière communication avec le San Juan date du 15 novembre de l'année dernière - que le ministre de la Défense, Oscar "el Milico" Aguad, a dû se rendre au Congrès pour donner des explications (qu'il n'a finalement jamais fini de donner), de l'insistance des proches des membres d'équipage et enfin de la crise avec la Marine qui a été générée par la disparition.

Ce secteur des forces armées, ainsi que le gouvernement lui-même, ont diffusé des mensonges et des déclarations mensongères comme des informations sur ce qui était arrivé au sous-marin et sur la façon dont la recherche était menée (ce qui était finalement connu) par des navires et équipements des grandes puissances étrangères qui sont retournés dans leurs pays, sans avoir rien trouvé.

Maintenant, ce sera la marine qui effectuera un contrat direct, alors que les membres des familles ont déjà campé pendant 12 jours sur la Plaza de Mayo, exigeant le contrat direct d'une entreprise qui a la technologie et les équipements nécessaires pour cette tâche.

Ce journal a parlé avec l'un des membres des familles de l'équipage et lorsqu'on lui a demandé s'il y avait un type de recherche ces mois-ci, la réponse était "ils ont un navire qui tourne autour de la position GPS pour voir s'ils trouvent des traces du sous-marin. Comme il ne peut pas aller vérifier dans le fond, ce n'est rien d'autre.

Maintenant, Aguad a délégué au vice-amiral José Luis Villán, nommé à titre intérimaire à la tête de la Marine - lorsque le ministre a mis à la retraite Marcelo Srur -, la tâche de commander un contrat direct d'une autre société.

La question ici est de savoir pourquoi, à peine 8 mois après la disparition du sous-marin, le gouvernement Macri est-il disposé à ouvrir un processus de passation de marché direct? Certains fonctionnaires peuvent répondre en fonction des «problèmes juridiques» qu'ils pourraient avoir.

Cette réponse semble être un déclencheur, considérant seulement la quantité de DNU (décret de nécessité et d'urgence) signée par Macri depuis sa prise de fonction: 36 jusqu'en décembre 2017, à raison de 1,4 par jour. Faire usage et abuser de cette prérogative présidentielle, économiser les distances, un contrat direct (figure envisagée dans le corps juridique de l'administration publique), compte tenu des circonstances ne devrait pas poser de problème au gouvernement. La preuve est que maintenant ils vont vers ce type de contrat.

La vérité est qu'étant un secteur des forces armées, il est apparu dans la pensée du gouvernement comment tirer profit de cette crise pour faire avancer leur idée que ces forces armées ont une action interne pour collaborer à la répression.

La crise déclenchée après la disparition du sous-marin ARA San Juan, est venue rejoindre la crise politique et économique qui traverse le gouvernement de Macri. Les parents enchaînés aux grilles de la Plaza de Mayo, carte postale recueillie par tous les moyens, y compris les pro-gouvernement, en tiennent compte.

Source : laizquierdadiario.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2898
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 10 Juil 2018 - 10:59

Bonjour Olivier.

Mais quand vont-il arrêter de se "foutre de la gueule du monde".
Je comprends les parents, quand ils s'insurgent, contre une telle indifférence.
Jusqu'à quand va durer leur calvaire ?
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5578
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 10 Juil 2018 - 11:55

on dirait qu'ils en rien a ciré du soum et des familles ; par contre:

"Un contrat de 280 millions d'euros : L'Argentine clôture l'achat de quatre OPV à la France (3.07.2018)

Après plusieurs mois de négociations au cours desquelles l'accord initial a fait l'objet de plusieurs changements,
le gouvernement argentin a finalement conclu l'achat de quatre OPV de type L'Androit à la France pour 280 millions d'euros. Les patrouilleurs arriveront entre 2019 et 2022."

Même dans ce contrat pour moi ce pays est un vrai canard boiteux,
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2898
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 10 Juil 2018 - 15:36

Bonjour Christian.

Même si l'on peut se réjouir d'un tel contrat, en France ; quel est le rapport avec la recherche de notre fameux "soum" ?
Je n'étais pas au courant de la signature de celui-ci.
Cependant, il eut été pas mal, qu'il fut assorti d'une clause de recherche (gratuite), de ce dernier.
Je suis profondément navré, qu'il n'en soit rien.
L'argent, toujours l'argent ; les vies humaines ne comptent, vraiment, pour rien.
Amitiés.

Xavier


PS : je n'ai toujours pa trouvé de quel phare il s'agit (Valkiri)


Dernière édition par Xavier MONEL le Mer 11 Juil 2018 - 8:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
1er Maître chef
1er Maître chef
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 10 Juil 2018 - 17:59

Bonjour à tous, bonjour Xavier,

Infobae est un site d’information générale qui vise – et réussit ! – à toucher le plus grand nombre de lecteurs. Pour cette raison sans-doute - et ce n’est pas forcément une critique -, Infobae interprète peu et ne prend pas position. L’article de laizquierdadiario dont Olivier a posté une traduction hier me semble beaucoup plus « acéré » : et, située en fin d’article, la courte phrase qui suit est exemplaire car elle invite le lecteur à répondre de lui-même aux questions qu’il se pose quant à l’attitude du « politique » dans cette crise du San-Juan.

La vérité est qu'étant un secteur des forces armées, il est apparu dans la pensée du gouvernement comment tirer profit de cette crise pour faire avancer leur idée que ces forces armées ont une action interne pour collaborer à la répression.

Pour bien comprendre l’intention de celui qui a rédigé cette phrase, il faut se souvenir de la dictature militaire et des horreurs dont l’armée s’est rendue coupable. Se souvenir aussi de l’erreur monumentale que fut la guerre de Malouines qui a provoqué la fin de cette dictature militaire. Se souvenir surtout du fait que la totalité des généraux et autres amiraux ont été graciés !!!
Aujourd’hui encore, c’est absolument évident, en Argentine le « politique » se méfie de l’armée et de son éventuelle réaction dans certaines circonstances.
Et les circonstances actuelles sont justement difficiles pour le « politique » en place : dévaluation (le peso a perdu 20% de sa valeur face au dollar en…1 mois), taux d’intérêts vertigineux, fuite des capitaux et – surtout ! - recours à l’aide d’une institution exécrée en Argentine en raison du passé, le FMI.
Les syndicats se mobilisent (grève générale en mai) et des manifestations contre la politique de rigueur exigée en contrepartie de l’intervention du FMI ont lieu un peu partout dans le pays.
Personne ne peut dire comment évoluera la situation, mais,comme toujours, le pire ne peut pas être exclu et il faut tenir compte de cette éventualité.
Alors, quelle serait la réaction de l’armée si ce « pire » se produisait ?
Comme celui qui a écrit cette phrase, je pense que c’est la question que se posent aussi les « politiques » et aussi ce qui motive leur peu d’empressement à tirer au clair les responsabilités des « militaires » dans cette affaire « San-Juan » : il faut « ménager » cette armée qui a montré par le passé qu’elle pourrait ne pas rester « neutre » dans ses cantonnements.
Il faut non seulement la ménager, mais faire en sorte qu'elle soit du "bon" côté en lui donnant gages et avantages (se rappeler les promesses d 'Aguad et Macri il y a quelques jours en matière de matos et de salaires !).

Dans ces conditions, il me paraît difficile d'espérer que la recherche du San-Juan reprenne de sitôt.


Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2898
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 10 Juil 2018 - 19:31

Bonjour Paul.

Voilà une analyse qui me paraît très pertinante.
Mais oui ; on a toujours tendance à oublier le passé.
Et pourtant, un jour ou l'autre, celui-ci refait surface ; et celui-ci est particulièrement lourd.
Effectivement, ceci explique, sans doute, cela.
Alors, croisons les doigts, pour que l'histoire ne nous (leur) réserve pas un de ses mauvais tours.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38395
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Jeu 12 Juil 2018 - 10:55

https://twitter.com/teleSURtv/status/1017316883467591680

traduction google de l'article :

Citation :
L'Argentine suspend la récompense pour toute information sur la localisation de l'ARA San Juan (9.07.2018)

Le gouvernement de Mauricio Macri offrait près de cinq millions de dollars pour toute information sur la localisation de l'ARA San Juan, disparu le 15 novembre 2017.

Le ministère de la Défense de l'Argentine, a rapporté que le gouvernement de Mauricio Macri avait annulé l'offre faite en Février dernier, de payer une récompense en millions de US$ à celui qui aurait pu fournir des informations vérifiables sur la localisation du sous-marin ARA San Juan.

La récompense gouvernementale, faite le 9 février 2018, impliquait le paiement de 98 millions de pesos argentins (environ 4,9 millions de dollars américains) à la personne qui fournirait "une preuve significative et probante, par des photos et/ou des vidéos" du sous-marin argentin, qui a disparu le 15 novembre 2017 dans les eaux de l'Atlantique Sud avec 44 membres d'équipage.

"Malgré l'effort déterminé pour coordonner et combiner les actions visant à obtenir des informations précises, spécifiques et véridiques qui détermineraient avec précision l'emplacement du sous-marin ARA San Juan, la mesure n'a pas atteint son objectif ultime", a déclaré le communiqué publié aujourd'hui par la Ministère de la Défense que gère Oscar Aguad.

"Le but de générer les bons incitatifs (...) a été infructueux à ce stade", a cité le texte, concluant que "en vertu du temps écoulé sans atteindre le succès souhaité, en tenant compte du temps dicté de la dite mesure, il s'avère nécessaire de révoquer la résolution ".

C'est le troisième revers subi par les parents des 44 membres d'équipage, qui se sont enchaînés sur la Plaza de Mayo pour exiger le redémarrage de la recherche.

La première fut la série de réunions infructueuses tenues avec les plus hautes autorités dans le bâtiment Libertador; et la seconde a été la confirmation par le gouvernement sur l'appel d'offres avec une entreprise espagnole qui reprendrait la recherche, mais qui est finalement tombé pour des irrégularités.

Pour l'instant, les mères, les femmes et les enfants des sous-mariniers, qui ont assuré de continuer à passer les nuits sur la Plaza de Mayo, ont appelé à une mobilisation pour ce dimanche 15 juillet à Buenos Aires.

Consultez ici le bulletin officiel complet du ministère de la Défense.

Source : telesurtv.net

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 20812
Age : 67
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Jeu 12 Juil 2018 - 16:47

pleure
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 34 sur 36Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: