Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33 ... 50 ... 68  Suivant
AuteurMessage
PAUL
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Jeu 28 Juin 2018 - 9:35

Pour moi aussi ce sera "non" ... à moins que ce soit "oui" accompagné d'une nouvelle entourloupe !
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39169
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Jeu 28 Juin 2018 - 9:44

Salut @PAUL

Je vais suivre cela attentivement, mais je ne vois pas comment ils pourraient donner le contrat à l'entreprise espagnole alors qu'il y a bien eu des modifications dans les données de l'entreprise (son nom et son n°) alors que plus rien ne pouvait être modifié !!!

Mais, attention, si le processus d’adjuration devait finalement tomber à l'eau, alors j'ai bien peur que ça en sera définitivement terminé des espoirs de retrouver un jour le sous-marin indecis

Enfin, wait and see...

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39169
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Jeu 28 Juin 2018 - 14:58

Là où il est dit «le 13 juin, la commission d'évaluation détecte une erreur...» il devrait dire «le 13 juin, nous avons reçu une plainte pénale pour un changement de nom et le code d'identification fiscale de la société pré-adjugée»

https://twitter.com/DaniMColu/status/1012312000121094145

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3145
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Jeu 28 Juin 2018 - 17:22

Bonjour les amis.

Moi aussi, je tourne en bourrique...
Cependant, une certitude se fait, en mon esprit ; c'est qu'ils ne veulent pas qu'on le retrouve.
Et s'ils l'avaient déjà découvert ; le "Yantar", par exemple (secret d'Etat) ?
Amitiès.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39169
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Ven 29 Juin 2018 - 6:08

Comme on le pressentait, l'entreprise espagnole a finalement été rejetée !!!

https://twitter.com/infobae/status/1012486554671972352

traduction google de l'article :

Citation :
Le ministère de la Défense a rejeté la société espagnole qui allait chercher l'ARA San Juan (28.06.2018)

La décision a été prise après avoir analysé les informations fournies par la société ibérique dans le cadre du recrutement et non seulement la prise en vue du processus de pré-inscription. Les membres des familles demandent qu'on attribue la recherche "d'urgence"

« Si vous ne remplissez pas toutes les conditions techniques et sociales que nous demandons, nous allons annuler. Nous n'allons pas embaucher sans passer par le Bureau anti-corruption et le Bureau du Trésor », a exprimé le ministre de la Défense nationale, Oscar Aguad, quand il a transcendé le recrutement direct de Igeotest Geociencias y Explorations S.L, la compagnie de l'argentin Marcelo Devincenzi.

Le processus d'appel d'offres a pris plusieurs semaines et neuf entreprises ont été présentées, une seule est venue à se qualifier pour entrer dans la phase préalable à l'attribution. C'est la firme espagnole susmentionnée, dédiée à la géologie marine mais pas spécifiquement spécialisée dans les recherches sous la surface de la mer. La société est composée de citoyens argentins liés à l'activité de la marine argentine.

Igeotest a envoyé sa proposition à la fin du mois de mai au ministère de la Défense. Ensuite, une commission d'évaluation composée du même personnel et conseillé par un groupe d'officiers de la Marine a émis un avis approbateur préqualification, qui a conduit à une plainte pénale déposée par l'un des avocats représentant un groupe de parents des marins disparus.

Le contrôle des Opérations a publié, dans les dernières heures, un avis qui considère que Igeotest Géosciences SL (B-17511940) et Igeotest géosciences et Exploration SL (B-55178248) sont des entités juridiques différentes. Par conséquent, il est entendu qu'il y a eu une erreur fondamentale dans l'offre, « c'est pourquoi le Bureau national considère que cette question n'est pas susceptible de correction, comme prévu à l'article 66, paragraphe j
Règlement approuvé par le décret n ° 1030/16. "

La décision a été prise après avoir analysé les informations fournies par la société espagnole dans le cadre de l'embauche et non seulement en ayant en vue le processus de pré-enregistrement, dans lequel il y avait des erreurs dans le pré-enregistrement de celui-ci dans le Système  d'Information des Fournisseurs (SIPRO) et dans la présentation de plusieurs numéros d'identification fiscale (NIF). Après cela, on a compris qu'il y avait une incohérence qui a eu lieu lors de l'exécution de la pré-inscription par le cabinet d'appel d'offres (laquelle pourrait avoir été susceptible d'être corrigée) mais il s'agirait de deux entreprises différentes.

La réclamation des parents

Dans une lettre, les familles ont demandé à Aguad de « intimer les entreprises qui ont été observées pour que dans un délai de 5 jours elles corrigent leurs offres pour éviter des conflits et afin de choisir celle qui est la mieux qualifiée ».

« Nous proposons aussi de désigner un triumvirat de parents, un de chaque plainte pour prendre part à la prochaine pré-adjudication », ont-ils ajouté, tandis qu'ils ont souligné : « Nous ne bougeons pas l'intérêt d'aucune sorte, mais nous déplaçons la douleur, l'angoisse et l'attente éternisée ».

Monsieur le Ministre de la Défense,

Les familles de l'équipage de l'Ara San Juan,  nous venons solliciter votre attention, son compromis assumé publiquement en ce qui concerne la recherche du Sous-marin, et en ayant rejeté la société Igeotest qui a outrepassé l'attribution préalable (pour des raisons qui ne font pas partie  de l'objectif de cette pétition), qui INTIME les entreprises qui ont été observées dans un délai de 5 jours à remplir leurs offres afin d'éviter des conflits et pour pouvoir choisir celle qui est la mieux qualifiée, comme : Ocean Infinity, SEA-Sistemas Electronicos Acuaticos, et Proios Salvage S À.

Nous proposons également un triumvirat de parents, un de chaque plainte pour participer à la prochaine pré-adjudication. Nous déplaçons l'intérêt d'aucune sorte mais nous déplaçons la douleur, l'angoisse et l'attente éternelle de nos maris, enfants, frères, parents et affections, le sous-marin et la vérité attendent à ce que nous les cherchions. Ils et les Argentins méritent d'apaiser cette blessure qui saigne depuis le 15/11/17.

Nous demandons que les entreprises participant au contrat direct soient convoquées pour réajuster, résoudre et corriger les observations et attribuer la recherche de toute urgence.


Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
PAUL
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Ven 29 Juin 2018 - 9:12

Tu avais raison, Igeotest est blackboulée.

Dans l’article que tu viens de poster, j’ai lu cette phrase qui m’a « soufflé » :
La société est composée de citoyens argentins liés à l'activité de la marine argentin

Avec son capital de 3.000 €, son boss « polyvalent » et actionnaire unique, son site bidon créé pour l’occasion ne comportant aucune référence aux travaux soi-disant réalisés etc., cette société est évidemment une coquille vide utilisée par cette marine pour effectuer un montage particulièrement imbécile et maladroit.
Même son siège social est bidon, j’ai vérifié ce qu’il y avait à son adresse sur Google Earth Carrer Llevant, 5, 17458 Fornells de la Selva, Girona, España
Tout ceci confirme l’existence d’un lobby, ou plutôt, d’une mafia qui cherche par tous moyens à retarder et, par guerre d’usure, empêcher la recherche.
Agir ainsi constitue évidemment un aveu de responsabilité de le part de personnes encore anonymes.
Même si la passivité d’Aguad me semblait suspecte depuis un bon bout de temps, je le vois mal rester sans réaction à présent qu’une enquête est ouverte, c’est un politicien et il ira là où le vent sent le moins mauvais et c’est un aspect positif des choses.

En relisant quelques articles, j’ai constaté que la presse Argentine se contente de rapporter les faits mais n’émet jamais directement un jugement ou même un avis. On est loin d’une presse d’opinion et plus loin encore d’une presse d’investigations telles qu’on les connaît chez nous.

Je me demande donc si la presse argentine n’est pas plus ou moins « sous contrôle ».
Si oui, qu’en est-il de la Justice ???
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39169
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Ven 29 Juin 2018 - 10:14

Salut @PAUL

On va voir comment Aguad va réagir ? Mais bon, j'ai plus l'impression qu'il va encore faire miroiter plein de choses et au final rien ne va bouger !!!

La logique voudrait maintenant qu'il se mette en rapport avec la société "Ocean Infinity" (qui avait dit qu'ils pouvaient être opérationnels en août dans les eaux argentines) qui sont les mieux équipés pour ce genre de travail.

Ah, évidemment, ça sera plus cher que l'entreprise espagnole ou celle du vénézuélien mais en 100 jours ils vont en ratisser des km² et donc bien au-delà de zone de recherche officielle !

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39169
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Ven 29 Juin 2018 - 10:14

https://twitter.com/gupalaufe/status/1012583380012199936

traduction google de l'article :

Citation :
Irrégularités dans le contrat de l'ARA San Juan : Tout à zéro dans la recherche (29.06.2018)

Un organisme officiel s'est opposé à l'embauche directe d'une entreprise espagnole et tout pourrait être annulé. Les parents des sous-mariniers revendiquent enchaînés sur la Plaza de Mayo.

L'adjudication irrégulière du Ministère de la Défense à une compagnie espagnole pour la recherche de l'ARA San Juan a compliqué encore plus le temps pour trouver le sous-marin et ses 43 membres d'équipage disparus il y a sept mois dans l'océan austral : le contrat a été officiellement rejeté et l'adjudication directe serait annulée. La nouvelle a été connue hier soir, tandis qu'un groupe de parents des membres de l'équipage était enchaîné depuis plus de 24 heures aux grilles dde la Plaza de Mayoi en réclamant à la Défense de reprendre la recherche retardée.

Un avis conjoint de l'Office National des Achats du Ministère de la Modernisation a noté que la documentation fournie par l'entreprise Igeotest Geosciencies SL ne correspondait pas à cette dernière (comme l'a dénoncé l'avocate Valeria Carreras représentante de plusieurs parents de l'équipage), de sorte qu'il s'agit de « différentes entités juridiques » et « cela signifie qu'il y a une erreur fondamentale de l'offre, motif pour lequel le Bureau national estime que cette question n'est pas susceptible de correction » conformément aux dispositions de la législation. Par conséquent, l'attribution directe serait annulée.

Bien que parallèlement avance l'affaire pénale pour l'adultération postérieure de l'information sur la page officielle "Compr.Ar" du Ministère de la Modernisation, les proches qui ont fait la plainte ont proposé au reste de demander au Ministère de la Défense d'établir un terme péremptoire (de quelques jours) pour ré-analyser les autres soumissionnaires et attribuer à nouveau l'appel d'offres "pour faire avancer la recherche effective" du sous-marin.

Pendant ce temps, les parents de l'équipage du sous-marin ARA San Juan, enchaîné aux grilles de la Plaza de Mayo depuis mercredi après-midi, ont demandé une rencontre avec le président, Mauricio Macri, et le ministre de la Défense, Oscar Aguad, à la fois pour expliquer les retards dans l'embauche d'une entreprise pour poursuivre la recherche du sous-marin. Des mères, des conjoints et des sœurs des marins demandent qu'on accélère l'appel d'offres promis par le gouvernement en février et ont dénoncé qu'à presque huit mois de la disparition du navire les autorités ne peuvent pas spécifier ce qui est arrivé.

"J'espère que Monsieur le Président daignera nous recevoir. Nous sommes là et il peut nous envoyer à appeler; il sait ce dont nous avons besoin ", a expliqué Zulma, mère de l'un des 44 marins disparus. La femme a rappelé que Macri les a seulement suivis "45 minutes, en janvier". A partir du 1er Avril, après la conclusion de la collaboration internationale, il ne reste aucun navire capable de trouver le sous-marin, qui a disparu le 15 Novembre.

« Nous exigeons l'embauche d'une entreprise privée avec AUV (véhicules sous-marins autonomes), les seuls capables de trouver le sous-marin », a déclaré Fernanda, petite amie d'un des membres de l'équipage du San Juan. "Macri et Aguad ont promis de le chercher mais ils n'ont pas pris les mesures pour le faire", a souligné Fernanda.

L'entreprise espagnole a été choisie le 1er juin «en s'adaptant techniquement à ce qui était requis (...) et son prix était convenable», selon l'Avis de la Commission d'Évaluation des Offres. Après 72 heures de la décision, cette pré-attribution serait devenue une récompense formelle, ce qui aurait permis à la recherche de commencer, mais le processus n'a pas été concluant. A ce moment , il avait même été convenu que le navire qui emmènerait l'équipement dans l'Atlantique Sud serait un navire de la Marine, l'ARA Austral, puisque l'embauche d'un navire de transport était vacante après le rejet des huit offres par les techniciens de la Marine.

L'ARA San Juan a perdu le contact le 15 novembre 2017, alors qu'il naviguait d'Ushuaia vers Mar del Plata. Le dernier contact a été à la hauteur de la côte de Chubut. Dans le sous-marin, il y avait un équipage de 44 personnes. Une organisation internationale a détecté une explosion sous-marine dans cette zone le jour de la disparition. Plusieurs navires d'origine internationale ont collaboré à la recherche entre la fin de 2017 et le début de cette année, avec des résultats infructueux.

Source : .pagina12.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39169
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Sam 30 Juin 2018 - 7:49

https://twitter.com/PPTenel13/status/1012890481305346048

traduction google de l'article :

Citation :
Le ministère de la Défense analyse le remplacement de l'entreprise qui devait chercher l'ARA San Juan (29.06.2018)

Celle du ministre de la Défense Oscar Aguad et du président Mauricio Macri n'était pas une réunion de suivi. Il a passé, comme tous les vendredis, dans la tranquillité d'Olivos, loin de la Plaza de Mayo rénovée où les parents de l'équipage de l'ARA San Juan campaient depuis 48 heures pour exiger que commence dès que possible la recherche du sous-marin disparu le 15 novembre passé dans la mer d'Argentine. Aguad en avait reçu une partie dans son bureau.

Après que l'Office National des Contrats (ONC) a constaté des irrégularités dans les spécifications de l'entreprise qui a reçu l'appel d'offres pour la recherche du sous-marin, le gouvernement envisage deux options. Les problèmes ont suite à des plaintes déposées par quelques parents qui ont observé que la compagnie espagnole Igeotest Geosciences et Explorations S.L avait modifié sa raison sociale au milieu du processus administratif.

La première alternative est d'annuler l'appel d'offres, mais cela ne convainc pas. Cela signifierait d'attendre en vain pour les semaines que l'adjudication a duré. La deuxième possibilité, celle qui séduit le plus le ministre, est de «sauver» le processus administratif et d'élire l'une des huit autres sociétés qui se sont soumises à l'appel d'offres.

Aguad a convenu avec Macri d'étudier avec son équipe juridique la viabilité de cette décision qui avait déjà été avancée aux parents. Luis Tagliapietra - avocat et père d'Alejandro, l'un des membres de l'équipage de l'ARA San Juan - a exprimé son rejet. "Légalement, c'est irréalisable. Ce serait plus facile de le faire sortir par DNU (Decreto de Necesidad y Urgencia). L'offre n'a pas encore été abandonnée ", a déclaré Tagliapietra à Clarín.

L'avocat, qui représente d'autres parents de victimes, a indiqué à Aguad pour les retards. "Ils n'ont pas la décision politique de commencer la recherche", a-t-il dit.

Aguad considère que la signature d'un DNU (Décret de Nécessité et d'Urgence) pour une embauche d’État est irréalisable. Les familles, pour leur part, rappellent que c'était l'outil choisi par le gouvernement pour louer des avions pour le président et même jusqu'à la nomination ratée des juges de la Cour suprême en commission. "Cela ne représentent que 4 millions de dollars, pour le budget national ce n'est rien", a déclaré Macri. Au ministère ils soulignent que la recherche du sous-marin déjà consommé près d'un milliard de pesos.

A la défense, ils prétendent avoir plus d'un plan, au cas où l'alternative de choisir une des huit autres entreprises échouerait. "Nous espérons avoir une définition cette semaine. S'ils acceptent notre solution, la recherche ne devrait plus être retardée ", ont-ils déclaré près d'Aguad, qui a également reçu les parents mercredi soir.

Tagliapietra et d'autres parents interrogent d'autres entreprises qui ont participé à l'appel d'offres, comme celle du vénézuélien Hugo Marino, et ils minimisent la plainte de l'ONC faite par d'autres parents, selon leur compréhension, à la demande d'un avocat qui défend les intérêts du gouvernement. "La seule alternative que je vois est qu'ils embauchent "Ocean infinity" qui n'a pas accepté de participer à l'appel d'offres, car il ne correspondait pas aux spécifications", a insisté l'avocat.

Au gouvernement, ils considèrent que la politique commence à salir la cause des parents. Ils ont souligné que le sénateur Anabel Fernández Sagasti a accompagné les parents au ministère quand jeudi ils ont essayé de revoir Aguad et ont fini par être reçu par le capitaine de vaisseau Alejandro Longhi. Les parents disent qu'ils ne quitteront pas la place jusqu'à ce que la recherche commence.

L'ARA San Juan n'était pas le seul sujet brûlant de la réunion de suivi à laquelle Gustavo Lopetegui a également participé. Avance rapidement la décision officielle que les forces armées fournissent une collaboration en matière de sécurité intérieure, afin de «protéger les objectifs stratégiques» et de fournir un soutien logistique à la gendarmerie de la frontière nord. Ils insistent sur le fait qu'il suffirait d'abroger le décret 727/06 signé par Néstor Kirchner. Dans deux mois, ils prévoient d'avoir des forces fédérales travaillant avec la gendarmerie à Formosa, à Salta et à Misiones.

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39169
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Sam 30 Juin 2018 - 10:02

@PAUL @Xavier MONEL

Allez, même si je voudrais voir "Ocean Infinity" à l’œuvre, je parierais bien une petite piécette sur la société du vénézuélien pour continuer la recherche  Smilie 05

https://twitter.com/InfobaeLoUltimo/status/1012943350784118784

traduction google de l'article :

Citation :
Mauricio Macri a demandé à Aguad et aux forces armées de ne pas se relâcher avec la recherche de l'ARA San Juan (30.06.2018)

C'était lors d'une réunion qu'il a tenue hier avec le ministre et une partie de la direction militaire. Le président a salué le service effectué par les militaires pour la société argentine.

Le président Mauricio Macri a rencontré hier le ministre de la Défense, Oscar Aguad, et une partie de la haute direction des forces armées, et il a remercié "l'esprit extraordinaire" que l'armée exerce dans la fonction publique, en même temps qu'il a lancé un message face à la situation de tension qui est vécue par le sujet de la recherche du sous-marin ARA San Juan : "Continuez à chercher, ne vous relâchez pas et ne nous décomposons pas dans l'effort de cette recherche", a déclaré le président.

Au cours d'une réunion réservée à la "quinta presidencial de Olivos", Macri a rencontré le ministre Aguad; avec le chef de l'armée, le lieutenant général Bari del Valle Sosa et avec une grande partie de l'équipe du ministère de la Défense. Dans ce contexte, le chef de l’État a remercié les forces armées pour leur soutien "en tant qu'éléments nécessaires à la société argentine" et a souligné "l'extraordinaire esprit de service" de l'armée.

Selon des sources proches de la Casa Rosada, qui ont confié à Infobae, Macri a admis que tous ces efforts déployés par les forces armées ils le font «sans l'équipement nécessaire ou adéquat et avec des salaires bas». De cette façon, le président s'est engagé à recomposer dans l'immédiat la situation de l'armée.

Dans le même ton du message, Macri a exhorté Aguad et les forces armées à « ne pas faiblir ni se relâcher » dans l'effort de recherche du sous-marin ARA San Juan et a demandé aux plus hautes autorités militaires et au ministre de la Défense à « continuer de rechercher une solution "Pour trouver le sous-marin qui a disparu en Novembre de l'année dernière.

Le message du Président aux forces armées et à Aguad en particulier est venu à un moment de tension avec plusieurs parents des 44 membres d'équipage de l'ARA San Juan, qui sont venus pour exprimer leur mécontentement face à la décision du gouvernement de rejeter la société Espagnol qui allait chercher le sous-marin.

Cette décision a été prise après avoir analysé les informations fournies par la société ibérique dans le cadre du recrutement et non seulement la prise en vue du processus de pré-inscription. Les parents exigent que la recherche soit accordée "d'urgence". Certains membres de la famille se sont même enchaînés aux grilles de la Plaza de Mayo pour réclamer une solution.

Dans ce contexte, depuis le gouvernement ils ont exprimé à Infobae que lors de la réunion de Macri avec Aguad et les chefs militaires, ils ont analysé la possibilité concrète d'avancer dans une embauche avec l'entreprise américaine "Ocean Infinity, Inc." qui, au moment de l'appel d'offres, avait fait une proposition de 7.500.000 USD pour la recherche du sous-marin.

Il est reconnu que cette entreprise est l'une des plus importantes au monde et elle a collaboré à la première étape de la recherche du navire. Cette compagnie américaine proposerait de chercher du sous-marin et ne toucher que si elle le retrouve. Ocean Infinity a 4 robots de recherche et 5 AUV pour effectuer un ratissage grande profondeur.

Il n'a pas encore été défini lors de la réunion avec Macri si le ministère de la Défense finira par embaucher cette compagnie, mais ce serait l'une des possibilités les plus réalisables pour l'Argentine afin de donner une réponse immédiate aux membres des familles de l'équipage.

D'autre part, la rencontre de Macri avec Aguad et les dirigeants militaires a analysé la décision concrète d'avancer dans le plan de transfert des troupes de l'armée vers la frontière nord pour fournir un soutien logistique aux forces de sécurité mais sans intervenir dans les opérations contre le trafic de drogue ou d'autres crimes.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3145
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Sam 30 Juin 2018 - 18:02

Bonjour les amis.

Et bien, on n'est pas encore au bout de nos peines ; les familles (surtout elles), non plus.
Cordialement.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Sam 30 Juin 2018 - 21:45

Salut Olivier, salut Xavier,

Difficile d’imaginer la suite du feuilleton. Mais, par jeu, j’essaye d’y arriver en tentant de comprendre la position des « décideurs » : celle de Macri en particulier et, par conséquent, celle d’Aguad son valet.

1° Macri est un riche – très riche ! - homme de droite qui a été élu grâce au soutien de sa « caste » mais aussi grâce au vote du « peuple » en souffrance auquel il a fait des promesses dont la plupart n’ont pas été tenues.
2° Qu’il en soit totalement responsable ou non importe peu, c’est lui qui porte le chapeau : la situation économique de l’Argentine s’est fortement dégradée depuis son accession au pouvoir - inflation impressionnante et chômage, taux d’intérêts vertigineux etc.
3° Les Argentins n’ont absolument pas digéré l’attitude du FMI lorsque le pays était en faillite et... Macri vient à nouveau de solliciter ce même FMI.
4° Sur le plan personnel, il lui est reproché son train de vie exagéré, son attitude hautaine, d’avoir utilisé les deniers publics à des fins privées, d’être impliqué dans au-moins deux scandales financiers (voir Panama papers). Certains (le pays est fort catho !) lui reprochent aussi une vie un brin « dissolue » - 3 mariages fastueux !
L’opinion publique n’est donc pas favorable à Macri et consorts !

Et puis ceci :

Depuis des mois, l’existence au sein de la Marine d’un « clan » qui s’opposait par tous moyens à la poursuite des recherches était soupçonnée sans que Macri et son valet réagissent de manière autoritaire ou simplement adaptée et ce silence relatif devenait interpellant.
Je pense qu’aujourd’hui la donne a changé : cette histoire de soumission truquée fait que l’existence de ce « clan » est devenue indiscutable et Macri et consorts sont mis au pied du mur. Ils doivent à présent réagir sous peine de sembler « couvrir » ces agissements mais, s’ils doivent le faire, c’est en ménageant aussi cette Marine qui fait partie d’une armée dont on se méfie en raison du passé. D’où le discours actuel au ton « pommadé » et ces promesses de jours meilleurs à l’armée et la Marine en particulier et aussi la prise en compte plus formelle des espoirs des proches des victimes.
En raison de tout ce qui précède, je pense que Macri et consorts ne peuvent plus être « évasifs » et qu’ils seront obligés de tenir leur(s) promesse(s). Je pense aussi qu’ils sont en quelque sorte « coincés » et qu’ils ne peuvent plus se permettre que la recherche aboutisse à un échec.
Dans ces conditions, et si réellement on en arrive à ce stade, l’entreprise élue devra présenter les meilleures garanties financières et techniques.
J’écarte le vénézuélien pour ces raisons et pour d’autres. Je retiens Ocean Infinity (dont je pense qu’il ne déploiera pas tout son matos dans ce cas) et Williamson (son palmarès est impressionnant !).

Bon, je suis peinard devant mon ordi sifflotte , ma p’tite femme ne regarde pas par-dessus mon épaule et j’ose donc parier une partie (virtuelle !) des revenus du ménage.
Je sais que je prends un gros risque, mais je mise sur Williamson car Ocean Infinity est trop cher et Williamson, s’il est toujours dans la course, présente toutes les garanties sot
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39169
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Dim 1 Juil 2018 - 11:20

Un vrai panier de crabes thumb down

https://twitter.com/infobae/status/1013247065772711937

traduction google de l'article :

Citation :
L'ARA San Juan, enlisé (30.06.2018)

Toutes les nouvelles reçues par les proches des 44 membres d'équipage disparus d'ARA San Juan sont désastreuses et démontrent que tant les enquêtes qui ont été ouvertes pour connaître la vérité, qu'elles soient judiciaires ou parlementaires, s'enlisent. Et la même chose se produit avec la recherche du sous-marin perdu au fond de l'océan, le 15 novembre dernier.

Bureaucratie, désintérêt, négligence, manque de décision, présomption de complicité et peu de courage. Celles-là et d'autres peuvent être les raisons que pourrait avoir la Justice, d'une part, et le pouvoir politique de l'autre, de sorte que plus de sept mois après le naufrage du navire de guerre, il n'y a pas de réponse pour les personnes qui sont revenues vendredi dernier pour demander à nouveau la démission du ministre de la Défense, Oscar Aguad.

Cette fois-ci, la réunion à eu lieux dans son propre bureau alors qu'il essayait d'expliquer pourquoi il avait abandonné l'embauche directe internationale puisqu'elle avait déjà été pré-attribuée à une entreprise espagnole. Tout s'est terminé dans le papelón.

Ils l'ont fait pendant qu'un autre groupe de parents reste enchaîné devant la Casa Rosada jusqu'à ce que les autorités reprennent l'initiative de chercher l'ARA San Juan.

Pantano I

D'une part, peut-être la plus prépondérante, la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yañez, n'est peut-être pas décidée d'avancer sur les responsabilités pénales présumées que les officiers supérieurs de la Marine ont eu dans la tragédie. Et beaucoup moins encore sur les fonctionnaires ou les anciens fonctionnaires du gouvernement national.

D'autre part, la Commission bicamérale, composée de députés et de sénateurs, qui devrait approfondir les responsabilités politiques, est immergée dans sa propre dynamique.

Les blocs majoritaires du parti au pouvoir ont prévenu les autres qu'ils ne citeraient pas pour déclarer, comme certains l'ont proposé avec de très bons critères, les anciens ministres de la Défense qui ont précédé Aguad; l'actuel sénateur Julio Martínez, le radical qui a quitté ses fonctions six mois avant la tragédie; et la député Nilda Garré, l'ancienne fonctionnaire de Kirchner en charge du secteur pendant la refonte à mi-vie qu'avait effectué l'ARA San Juan; en particulier parce que les batteries qui ont échoué après l'entrée d'eau par le snorkel n'ont pas été remplacées par des nouvelles.

Garré fait également partie de la commission bicamérale et, vous savez, personne ne fait d'enquête sur lui-même. Mais le contraire.

Comme vous pouvez le voir, dès sa naissance, la commission parlementaire s'est déjà fixé des limites, même si tout le monde n'est pas d'accord, mais ils ne protestent pas non plus, du moins à voix haute.

Si vous voulez connaître la vérité sans concessions, Garré et Martinez devraient donner beaucoup d'explications. Surtout, le second.

Le radical doit clarifier qu'il a donné des ordres quand est arrivé à ses mains, en décembre 2016, l'audit qui démontrait que le sous-marin n'était pas dans les conditions optimales pour effectuer des tâches de renseignement sur des navires étrangers, qu'ils soient de pêche illégaux ou de guerre des britanniques, comme cela est indiqué dans la documentation de la cause.

S'il avait même des limites à plonger à un tiers de sa capacité opérationnelle par manque de contrôles et d'entretien.

Martinez, en outre, devrait expliquer le parcours qu'a eu ce rapport depuis qu'il est arrivé à ses mains, et les instructions qu'il a donné à la Marine. Ou s'il a disposé d'un budget spécial pour effectuer les travaux là recommandés.

Et il doit rapporter aussi s'il a informé son successeur des tâches en suspens qui pesaient sur le navire de guerre.

Lorsque le sénateur de Río Negro, Magdalena Odarda, a interrogé Aguad sur ce point, le jour où il a exposé devant la Commission Bicamérale, le ministre a dit qu'il n'avait pas eu connaissance de l'existence d'une telle documentation.

Selon la traçabilité de cet instrument public, une fois signé par les commissaires aux comptes et les experts de la Marine, il est passé, fin 2016, dans les mains du commissaire aux comptes interne du ministère la Défense, Pablo Lestingi, poste qu'il occupe toujours.

Si on observe l'organigramme ministériel, il est clair que le commissaire aux comptes dépend seulement du ministre.

Suggestion : Si le sénateur Martinez, par un accord politique, ne sera pas dérangé par la Commission Bicamérale, alors pourquoi ne pas citer Lestingi pour savoir si il a d'abord informé Martinez et six mois plus tard, si il a imposé la nouvelle à Aguad.

Pantano II

Parmi les facultés que possède la Commission Bicamérale, il y a celle de solliciter de la documentation. L'exécutif et la marine elle-même, ont commencé à donner les leurs, cependant, pour l'instant, la juge Yañez a décidé de ne pas envoyer une seule feuille du dossier.

Les législateurs ont décidé de ne pas l'affronter. Ils préfèrent aller plus lentement, à examiner avec une juge fédérale qui a du mal à comprendre le langage technique et fermé des sous-mariniers.

De toute façon, une partie du dossier est sollicitée par certains des avocats actifs qui font partie des trois plaintes.

Ni à la justice ni au Parlement, on a posé des questions qui pourraient s'avérer clé pour savoir ce qui s'est passé non seulement ce tragique 15 novembre 2017; mais 48 heures après la disparition de l'ARA San Juan.

Une d'elles pourrait être, pour quelle raison ce n'est pas le chef de l'état-major des armées qui a agi à la coordination des tâches de recherche et de sauvetage (SAR), puisque par le règlement il était obligé de le faire, puis plus loin qui débouche sur les tâches principales de la marine.

Si la Commission bicamérale ou la juge Yañez s'intéressent au sujet, le Général de Brigade "Bari del Valle Sosa" - sa femme est la secrétaire de Federico Pinedo, le président provisoire du Sénat de la Nation - est le chef de l'État-Major des Armées.

Il serait également intéressant de savoir s'il est vrai que ses parents ont dit l'ancien patron de la Marine quand il y avait la plus grande tragédie de la Marine en temps de paix, l'amiral Marcelo Srur.

Il serait aussi intéressant de savoir si c'est vrai ce qu' a raconté l'ex-grand manitou de la Marine à des parents quand s'est produite la plus grande tragédie de la Marine nationale en des temps de Paix, l'Amiral Marcelo Srur.

L'ancien chef de la Marine a indiqué qu'à partir du 16 novembre 2017, c'est-à-dire vingt-quatre heures après avoir perdu le contact avec le sous-marin, on a installé au 11ème étage du Bâtiment Libertad, à quelques mètres de son bureau les fonctionnaires suivants; le sous-secrétaire à la politique internationale du ministère de la Défense, José Luis Vila ; celui qui a en outre su être le chef de Cabinet d'Oscar Parrilli, quand il était le chef de l'Agence Fédérale du Renseignement (AFI) dans le tronçon final du gouvernement de Cristina Fernández de Kirchner ; et avant encore, ex Sous-secrétaire de l'Intérieur quand Carlos Becerra dirigeait la SIDE en 2001, pendant la présidence fugace du radical Fernando de la Rúa.

bureau Vila occupé par le sous-secrétaire de la planification stratégique, Hugo Patricio colonel à la retraite Pierri, un militaire a opposé son veto par Kirchner à suivre à l'échelle, mais il savait politiquement accueilli par une participation active à la Fondation de la pensée.

Vila occupait le bureau avec le sous-secrétaire de la Planification Stratégique, le colonel à la retraite Hugo Patricio Pierri, un militaire interdit par Kirchner pour continuer de monter dans le tableau d'avancement, mais qui a politiquement su s'installer grâce à son active participation dans la Fondation Pensar.

Ces deux fonctionnaires dépendent de la structure ministérielle du secrétaire de la stratégie et des affaires militaires, Horacio Chighizola.

S'ils étaient convoqués, un magistrat ou les parlementaires pourraient leur demander quelles étaient les tâches effectuées à l'édifice Libertad et qu'ont-ils rapporté. Aussi quel type de documentation ont-ils développé et collecté.

Pantano III

Valeria Carreras, avocate pour l'une des trois plaintes, est celle qui a déposé la plainte contre l'entreprise pré-sélectionnée pour rechercher le sous-marin mais qui a finalement pris fin en plein essor.

Carreras a agi de manière non coordonnée avec les plaintes de Luis Tagliapietra, le père d'Alejandro, un des 44 membres de l'équipage disparus ; et de Lorena Arias qui n'était pas d'accord avec cette initiative parce cela retarderait encore plus la recherche déjà retardée.

Toutefois, dans les tribunaux de Comodoro Py, le procureur fédéral Federico Delgado a avancé avec sa réclamation « contre les membres du ministère de la Défense et le Bureau des marchés publics » pour prétendue « falsification de documents publics, fausses déclarations et violation des devoir d'un agent public, avec fraude au détriment de l'administration publique ", dans le cadre de l'embauche direct de la société Igeotest Geosciences SL pour la recherche du navire; et pour la supposée "orientation dans son embauche" et les liens possibles du propriétaire de la compagnie espagnole avec la Marine.

Parmi les raisons présentées au procureur Delgado, et qu'a déjà accepté le juge fédéral Marcelo Martínez de Giorgi, il a décrit, par exemple, que le numéro de CUIT qu'a présenté Igeotest Géosciences SL, appartenait à une autre société : Contrôle et Prospections Igeotest SL, qui a fait faillite en Avril 2017 dans un tribunal de Gérone, en Espagne.

Quelques heures plus tard le « COMPR.AR » du ministère de la modernisation de la Nation, à travers la page web qui a organisé le recrutement direct à l'international, a changé le nom et le numéro de l'entreprise adjudicataire par celui d'Igesotest Geociencias et Explorations SL.

À la tête d'Igeotest Geosciences SL, il y a Marcelo Devincenzi, un Argentin qui a fréquenté le Naval Lyceum de Rio Santiago à la fin des années soixante.

Selon M. Carreras, "Devincenzi entretient des liens étroits avec la marine argentine et c'est pourquoi la passation de marchés directs lui a été confiée, bien que la société n'ait aucune expérience dans la recherche avec la technologie AUV", explique-t-elle à Infobae.

Cependant, ce n'est pas la justice, mais un avis conjoint du Bureau National d'Embauches du Ministère de la Modernisation, à charge d'Andrés Ibarra, qui a fait machine arrière avec l'embauche en déclarant que la documentation fournie par l'entreprise Igeotest Geosciencies SL ne correspondait pas à cette dernière (comme Carreras l'avait dénoncé) l s'agit donc de « différentes entités juridiques » et cela « signifie qu'il y a une erreur fondamentale dans l'offre, motif pour lequel le Bureau national considère que cette question n'est pas susceptible de correction », selon ce que la législation actuelle établit.

Vendredi dernier à 11 heures du matin, le ministre Aguad, devant Tagliapietra et un groupe de parents indignés, a reconnu ne pas avoir de plan B pour la recherche et il a promis de se revoir lundi avec eux et de tracer une solution.

Il était là, quand ils ont de nouveau demandé sa démission et plus tard ils ont laissé pénétrer sur les réseaux sociaux des audios de leur dégoût.

Ce ne sont que quelques-unes des raisons pour lesquelles le cas de l'ARA San Juan, reste encore enlisé.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39169
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Dim 1 Juil 2018 - 12:35

https://twitter.com/diarioboletin24/status/1013223503196286977

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: douleur, honte, abandon et questions (30.06.2018)

Sur LIBRE EXPRESIÓN RADIO (96.3 FM) nous avons écouté l'audio impressionnant de la réunion des parents de l'équipage avec le ministre de la Défense. Pourquoi l’État cache-t-il la vérité ?

Que se dissimule-t-il derrière l'apathie du gouvernement quand il s'agit de prendre des mesures concrètes pour trouver le sous-marin qui y a disparu il y a près de huit mois ? Pourquoi jouent-ils médiocrement avec la douleur des 44 familles qui veulent seulement savoir le lieux où les leurs reposent pour toujours au fond de la mer ?

Le ministre Oscar Aguad a reçu ceux qui cherchent les leur et une fois de plus il leur a menti. Il savait que l'embauche de l'entreprise qui chercherait l'épave du sous-marin avait déjà été annulée. Et il l'a dissimulé ; il a laissé croitre les espoirs d'une «solution imminente qu'il ne peux pas leur compter (sic)».

Vous allez écouter un audio dur et déchirant; un document qui montre cet océan qui sépare les dirigeants politiques du peuple. Et il devient sauvage et furieux lorsque ces personnes sont traversées par la douleur et attendent seulement de la compréhension, de l'engagement et du sérieux.

Et aussi une mère, sa voix brisée après une nuit froide sur la Plaza de Mayo, où ils attendent tous une réponse, un mot, un geste de solidarité de la plus haute autorité du pays, nous dit sa douleur et son impuissance devant ce désastre. Et ce qu'il en coûte de ne pas pouvoir dire à ses petits-enfants que leur père ne reviendra pas parce qu'il est mort.

Tout-audio avec l'analyse du ministre Adrian et parler avec Freijo Maria Victoria Morales - pour chacun d'entre nous laisser oublier les 44 marins argentins reposant sur le fond de l'Atlantique Sud.

Tout-l'audio avec le ministre, l'analyse d'Adrián Freijo et sa discussion avec María Victoria Morales – pour qu'aucun de nous ne permette d'oublier les 44 marins argentins qui reposent dans le fond de l'Atlantique Sud.

Pour écouter l'audio complet de LIBRE EXPRESIÓN RADIO du 30-06-2018 ---> cliquer ici

Source : libreexpresion.net

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39169
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Dim 1 Juil 2018 - 20:22

Urgent : le contact était finalement bien celui de la coque du bateau de pèche BP Rigel

https://twitter.com/JornadaWeb/status/1013470150966808576

traduction google de l'article :

Citation :
Ils ont retrouvé le Rigel à 93 mètres de profondeur à hauteur de Punta Tombo (1.07.2018)

"La Préfecture Navale Argentine a trouvé le bateau de pêche Rigel après une opération de recherche qui a inclus un effectif de plus de 100 personnes, en surface, en l'air et à terre destinée exclusivement à la recherche du bateau de pêche disparu depuis le 4 juin", a indiqué la PNA dans un communiqué à la presse.

Le bateau de pêche Rigel, disparu depuis 26 jours au large des côtes de la capitale Chubut, a été retrouvé par les unités de la Préfecture Navale à 93 mètres de profondeur et à l'intérieur de la mer d'Argentine, à quelques kilomètres de la ville de Punta Tombo.

Le personnel spécialisé du navire la garde côtière «Tango» SB-15 du service de sauvetage, incendie et protection de l'environnement a localisé le navire grâce à la technologie de dernière génération et à son équipement spécial pour effectuer des recherches sous-marines avec des sondes électroniques et l'immersion du ROV (robot télécommandé à distance).

Le bateau de pêche a été trouvé à 93 mètres de profondeur à 44 ° de latitude sud et 62 ° de longitude ouest dans les eaux de la mer d'Argentine où la ville la plus proche est Punta Tombo Chubut.

« L'institution qu'emmène en avant Eduardo Scarzello n'a jamais arrêté la recherche par air, eau et terre cela malgré les mauvaises conditions météorologiques qui se sont produits dans la région au cours du mois », a ajouté le communiqué de Préfecture Navale.

Les psychologues du département de la santé de la force aident les familles des membres de l'équipage qui ont déjà été informéés de la découverte.

Le "Rigel" avait levé l'ancre avec neuf membres d'équipage à son bord le mardi 5 juin depuis le port de Mar del Plata vers le sud pour pêcher la crevette et le dernier contact qu'il avait eu avec les autorités était vers 23h le vendredi 8 juin.

Rechercher dans la Marine, la Garde côtière et les navires de pêche concernés, a eu lieux principalement à la hauteur de la côte de la ville de Rawson.

La recherche, à laquelle ont pris part la Préfecture Navale, la Marine et les bateaux de pêche concernés, a eu lieux principalement à la hauteur de la côte de la ville de Rawson.

Le samedi 9 juin, un corps avait été retrouvé dans la zone où le bateau de pêche était recherché et finalement il a été confirmé que c'était celui de Salvador Taliercio, le capitaine du navire disparu.

Source : diariojornada.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 32 sur 68Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33 ... 50 ... 68  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: