Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28 ... 34 ... 42  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38529
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Sam 9 Juin 2018 - 13:56

Oui, et en plus comme le Sarandi était en cale sèche y avait pas beaucoup de risque de couler tetard king

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38529
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Dim 10 Juin 2018 - 17:54

un bateau de pèche argentin a disparu dans les environs de la zone de recherche du sous-marin ARA San Juan !

https://twitter.com/Rosariotres/status/1005814085433229312

traduction google de l'article :

Citation :
Chubut: recherche intense d'un bateau de pêche disparu (10.06.2018)

Le bateau et ses neuf membres d'équipage ont levé l'ancre mardi dernier de Mar del Plata. Dans les dernières heures on a ajouté des plongeurs et un navire de la marine argentine ont été ajoutés à l'opération.

Un navire de la marine argentine avec à son bord des plongeurs du Service de Sauvetage a levé l'ancre dans l'après-midi de samedi de la base navale de Puerto Belgrano pour se joindre à la recherche du bateau de pêche RIGEL, qui a disparu avec ses neuf membres de l'équipage dans la mer Argentine à la hauteur de Rawson, en Chubut. Le corps d'un homme, un gilet de sauvetage avec l'inscription du navire et une balise radio ont été trouvés dans la zone.

Des sources du Commandement de l'enrôlement et de la formation de la Marine (COAA) à Puerto Belgrano ont dit à Telam qu' « a levé l'ancre le navire de transport ARA Bahía San Blas depuis la base navale de Puerto Belgrano en direction de la zone de recherche du Rigel » .

En outre, la préfecture navale argentine a signalé que le bateau est recherché par un avion, un hélicoptère, un navire de la garde côtière et des bateaux de pêche qui se trouvent dans la zone où le contact avec le navire a été perdu.

Le Rigel, qui a plus de 50 ans, avait appareillé mardi de Mar del Plata en direction du sud de l'Argentine pour commencer la saison de pêche à la crevette dans les eaux de Patagonie.

À l'aube du samedi vers 2 heures, un signal de détresse a été reçu d'une balise radio. L'élément a été trouvé samedi.

La Préfecture navale a confirmé qu'un corps sans vie a été trouvé dans la zone de recherche. Selon la déclaration de la Préfecture, le corps a été retrouvé par le bateau de pêche "José Américo", l'un des navires participant aux tâches de recherche.

Découvertes dans la région

Pour l'instant, les navires travaillent sur la recherche de trouver la dernière balise samedi, un maître-nageur avec le nom du navire et d'autres éléments, probablement appartenu à Rigel, la Marine Argentine, en charge de l'opération a dit.

Pour l'instant, les navires qui travaillent à la recherche ont trouvé samedi la dernière balise, un gilet de sauvetage avec l'inscription du nom du bateau et d'autres éléments qui, probablement, appartenaient au Rigel, a informé la Marine Argentine, qui est en charge de l'opération.

De plus, on a appris l'identité des neuf membres d'équipage à bord du bateau de pêche Rigel, qui a levé l'ancre mardi dernier de Mar del Plata et qui a envoyé ce matin un signal de détresse quand il était à la hauteur de Rawson.

Il s'agit du capitaine "Salvador Taliercio", le second patron "Rodrigo Sanita", le chef machines "Néstor Rodríguez", l'assistant machines "Cristian Osorio" et les matelots "Amadeo Jonatan marin", "Nahuel Navarrete", "Carlos Daniel Rodríguez", "Pedro Mierez" et "Rodrigo Blanco", tel qu'inscrit dans le bureau général de sortie du navire émis par l'Agence Maritime Smiriglio, auquel a accédé Télam.

Le navire sous pavillon argentin avait levé l'ancre du port de Mar del Plata le 5 juin et sa dernière position signalée était  à 111 milles nautiques (environ 200 kilomètres) au sud-ouest de la ville de Rawson, en Chubut.

Au moment de la dernière communication, les conditions météorologiques n'étaient pas bonnes, avec des vagues de cinq mètres de haut et des vents de 30 à 40 kilomètres par heure, selon les sources navales.

Source : rosario3.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38529
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Dim 10 Juin 2018 - 18:05

Voici la position où a disparu le bateau de pèche :



Source : lanacion.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38529
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Lun 11 Juin 2018 - 14:41

Riguel: l'Association des capitaines de pêche a appelé le gouvernement à Rechercher l'équipage de la même manière que l'Ara "San Juan"

https://twitter.com/quedigital1/status/1006146525330800640

traduction google de l'article :

Citation :
"Ceux qui n'ont pas navigué et pêché ne savent pas à quel point c'est difficile" (11.06.2018)

L'Association des capitaines de pêche a approfondi sur la disparition du navire Rigel et a demandé au gouvernement de chercher les membres de l'équipage de la même manière que l'ARA "San Juan".

Entretemps dans le port les unions majoritaires concrétisent une mesure de force pour une durée indéterminée après la disparition du navire Rigel dans les eaux patagonienne, depuis l'Association des capitaines, des pilotes et Patrons de Pêche parlé du travail en haute mer,  ils ont demandé de plus grandes mesures de sécurité et ils ont exigé que le gouvernement recherche l'équipage de la même manière que l'a fait avec l'ARA "San Juan".

« Ceux qui n'ont pas navigué et péché ne savent pas combien il est difficile de développer l'art de la pêche, entraîner des tonnes dans le fonds de la mer et les hisser ensuite jusqu'au navire », ont-ils indiqué, en se référant aux dangers et la nécessité de contrôles sur les bateaux pour éviter ce genre de tragédie. En outre, ils ont exprimé leur solidarité avec les familles de l'équipage.

À cet égard, ils ont réclamé « que le gouvernement national mette pour la recherche de survivants et du bateau de pêche Rigel, les mêmes ressources qu'il a consacré à essayer de retrouver l'ARA « San Juan ». Et ils ont également demandé de la rapidité dans la mise en œuvre des modifications par rapport aux équipements de sauvetage disponibles.

https://twitter.com/AACPyPP/status/1005861527524728832

«La Préfecture Navale Argentine a commencé à mettre en œuvre des modifications pour augmenter les équipements de sauvetage et les contrôles de sécurité, car jusqu'à présent ils sont encore insuffisants; mais nous avons demandé de mettre en œuvre des modifications concrètes, telles que ne pas permettre l'installation de "tangones" dans les navires qui n'ont pas été construit avec eux: la priorité est que les navires ne coulent pas », ont-ils indiqué.

En ce qui concerne l'enquête sur ce qui s'est passé avec le navire Rigel, sans contact avec la terre depuis samedi tôt le matin, les capitaines, pilotes et patrons de pèche ont demandé au juge intervenant "la préservation du gilet de sauvetage et tous les effets trouvés ", en plus des rapports d'experts", des institutions et / ou des entités extérieures à l'activité de pêche maritime et, dans la mesure du possible, internationales ".

Enfin, et dans le cadre du deuil qu'ils ont décrété ce dimanche, depuis l'organisme ils ont clarifié que « naviguer n'était pas la même chose que naviguer et pêcher ». "Ceux qui n'ont pas navigué et pêché ne savent pas à quel point il est difficile de développer l'art de la pêche, de traîner des tonnes au fond de la mer et de les hisser ensuite jusqu'au bateau. Ils ne savent pas ce qu'est la vie à l'intérieur d'un bateau de pèche traversant une tempête, enfermés dans des couchettes sans espace, entassés, avec le navire qui frappe pour tous les côtés », ont-ils terminé.

Source : quedigital.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38529
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Lun 11 Juin 2018 - 15:45

https://twitter.com/AgenciaTelam/status/1006159247695106049

traduction google de l'article :

Citation :
La bicamérale a cité des contre-amiraux qui ont participé à la recherche (11.06.2018)

La Commission bicamérale, qui enquête sur la disparition du sous-marin entendra demain les témoignages de deux officiers supérieurs de la Marine qui ont participé à la recherche du navire disparu le 15 Novembre de l'année dernière dans les eaux de l'Atlantique Sud.

Le rendez-vous sera demain à partir de 11h dans l'auditorium de l'immeuble Annexe du Sénat, où les législateurs recevront le contre-amiral Luis López Mazzeo, commandant de la formation et de l'enrôlement du la Marine argentine

En attendant, aussi demain, mais à 14h, une déclaration sera faite par le Contre-amiral Eduardo Malchiodi, chef de la maintenance et de l'arsenal de la Marine.

La semaine dernière, la Commission bicamérale a entendu les témoignages de deux inspecteurs généraux de la Marine, qui ont confirmé que dans la dernière étude technique réalisée sur le navire "21 observations ont été identifiées "pour corriger son bon fonctionnement.

Cela a été indiqué par l'inspecteur général de la marine, le contre-amiral Eduardo Pérez Bacchi, et son prédécesseur à ce poste, le contre-amiral Guillermo Lezana qui, en outre, a indiqué que le rapport en question a été élevé jusqu'au ministère de la Défense, au siège des forces armées et au Sigen.

Les deux, Pérez Bacchi et Lezana, avaient déjà comparu devant la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yáñez.

Source : telam.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38529
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Lun 11 Juin 2018 - 17:19

Voilà ce que le gouvernement argentin attendait, que les familles se déchirent entre elles...

https://twitter.com/Puntonoticias/status/1006184457357987840

traduction google de l'article :

Citation :
Elle demande à la justice de Mar del Plata de déclarer mort un membre de l'équipage de l'ARA San Juan (11.06.2018)

Plus de six mois après la disparition du sous-marin, l'épouse de l'un des membres de l'équipage a décidé d'entamer le processus d'obtention du certificat attestant son décès.

Comme six mois ont été accompli depuis leur disparition, comme il est établit par le Code Civil et Commercial de la nation, les parents des 44 membres de l'équipage de l'ARA San Juan peuvent traiter les certificats de présomption de décès des marins.

Beaucoup de parents ont assuré que pour l'instant ils ne feraient aucune démarche pour obtenir ce certificat parce que l'objectif n'est pas de clore le dossier et de les abandonner pour morts, mais de trouver le sous-marin.

Cependant, à la fin de la semaine, Jesica Gopar a demandé à la Cour fédérale 2 de Mar del Plata à déclarer l'absence et la mort présumée de son mari Fernando Santilli, l'un des membres de l'équipage de l'ARA San Juan.

L'article 86 du Code prévoit au paragraphe « b » qu'on présume le décès d'une personne absente si « elle se trouvait dans un navire ou un aéronef qui a fait naufrage ou a disparu, et si on a pas de nouvelles de son existence dans les six mois depuis le jour où l'événement s'est produit ou aurait pu se produire.

Après le jugement du juge, l'absence avec présomption de décès permet l'initiation des procédures appropriées d'une succession. Au-delà de cette action devant les tribunaux civils, les parents des membres de l'équipage doivent recourir à la justice familiale pour des cas particuliers tels que les services de Radier au nom des marins, ou autoriser le départ d'un de leurs enfants.

Dans le cas de Santilli la décision du juge fédéral Santiago Martin souligne que l'on établit un délai de dix jours pour les préparatifs de déclarer le décès présumé de ce dernier..

Pour autant, une fois que cette déclaration est avancée, il faudra intervenir à tour de rôle au Conseil des Mineurs pour qu'il intervienne par le fils de tous les deux.

Et il faudra publier sur la demande de Gopar d'être nommée curatrice des biens de son mari.

Source : puntonoticias.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38529
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Mer 13 Juin 2018 - 13:51

https://twitter.com/clarincom/status/1006655260855881730

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: un amiral a déclaré qu 'il y a urgence à attribuer des responsabilités (12.06.2018)

Lopez Mazzeo, au Congrès, a ainsi fait référence à l'ancien chef de la marine Marcelo Srur.

Le contre-amiral Luis Lopez Mazzeo, commandant de l'Enrôlement et l'Instruction de la Marine Argentine, a déclaré aujourd'hui qu'il n'y a pas eu « d'erreur ni de négligence » dans l'entretien du sous-marin ARA San Juan qui a disparu avec 44 équipage en Novembre de l'année dernière.

Devant la commission bicamérale d'enquête du Congrès, l'officier supérieur a déclaré: « Je ne peux pas penser à une situation plus humiliante pour notre marine et ses hommes et femmes qui la représente, où leurs compétences professionnelles, leurs vocations, leurs sacrifices et leurs engagements inébranlables, forgés pendant des années de service ». « Ils se voient dégradés par l'urgence de la répartition des responsabilités et se soustraire à la charge imposée à l'exercice du commandement, le fardeau d'être patron, tous sans fondement ou aucune connaissance technique », a-t-il ajouté, se référant à sa controverse avec l'ancien chef de la Marine, l'Amiral (retraité) Marcelo Srur.

Le chef de ce qui était appelé avant la base de Puerto Belgrano a assuré que le capitaine du sous-marin Pedro Martín Fernández « était extrêmement pointilleux » mais il ne peut pas dire qu'il n'y a eu « aucune défaillance humaine » depuis la dernière communication avec le sous-marin. Il a également dit qu'il ne pouvait pas savoir si "en cours de route vers le plan profond il y a eu une erreur ou un échec" alors que le sous-marin était dans une tempête avec des vagues jusqu'à 5 mètres de haut.

En exposant ce matin devant la commission bicamérale qui enquête sur la disparition du navire, Lopez Mazzeo a dit qu'il avait « une confiance absolue dans les hommes de la Marine » qui étaient sous son commandement.

« Je fais appel à la douleur de nous aider à trouver la vérité. Je ne peux pas mettre  en doute le professionnalisme des hommes à ma charge. Je n'ai pas trouvé d'erreur ou de lacune dans leur conduite ni avant la levée de l'ancre ni postérieurement », a-t-il réaffirmé.

López Mazzeo, celui qui a été séparé de la force peu après la disparition du sous-marin par une lutte avec l'ex chef de la marine, a ajouté qu'il n'a pas remarqué non plus de « lacune dans les réparations de maintenance et beaucoup moins de négligence ».

La déclaration de López Mazzeo est essentielle parce que le ministre de la Défense, Oscar Aguad, doit décider s'il annule un résumé controversé de Srur contre López Mazzeo, dans lequel il l'accuse, sans preuve, du naufrage. Le résumé a provoqué la demande du retrait de plusieurs officiers hauts placés, dans une crise interne qui affecte encore la marine. López Mazzeo, avant la tragédie, était le candidat avec la meilleure chance de remplacer Srur en tant que numéro un dans la Marine.

Il a estimé que "la marine et le pays ont une dette envers tous les membres de l'équipage".

Après avoir dressé la liste des exercices de navigation et de maintenance du navire, il s'est dit «convaincu que le sous-marin a fait naufrage le 15 novembre à 11 h 51, deux heures seulement après sa dernière communication».

"Nous avons eu cette information une heure plus tard ... Je ne peux pas penser à une situation plus humiliante pour notre marine que celle-ci", a-t-il dit, se référant à la disparition du sous-marin.

Alors l'officier a ensuite dit: « Je suis fier d'avoir ordonné à tous les hommes et les femmes qui ont participé à l'opération de recherche et de sauvetage du SUSJ et je ne peux que donner du crédit à leur professionnalisme et leur dévouement, ils ont démontré à tout moment, même au risque de leurs propres vies, puisque les conditions climatiques dans lesquelles ils opéraient étaient presque toujours extrêmes ". « Ces hommes et ces femmes ont risqué leur vie en exécutant les plans de recherche au-delà de la ligne de service. Je commandais le fonctionnement de la recherche et de sauvetage et je peux attester de la performance et de la bravoure de nos marins pour trouver en vie leurs camarades. Le destin a voulu que cela ne soit pas possible ", a ajouté Lopez Mazzeo.

De même, il a souligné « le professionnalisme et le dévouement des forces navales étrangères, de notre force aérienne Argentine, de l'armée argentine, de la préfecture navale et de la ville de Comodoro Rivadavia, qui a agi de manière désintéressée et avec un engagement total. » De la même manière, "il est temps de reconnaître les entreprises privées qui ont cédé leurs navires pour embarquer les équipes de sauvetage et de recherche sans conditions et sans rien demander en retour".

En plus de López Mazzeo, le contre-amiral Eduardo Malchiodi, chef de la maintenance et Arsenal de la Marine, a pris la parole.

La semaine dernière, la Commission bicamérale a entendu le témoignage de deux inspecteurs généraux de la Marine, qui ont confirmé que, dans la dernière étude technique réalisée sur le navire « 21 résultats ou observations ont été identifiées » pour corriger le bon fonctionnement.

Ils ont dit que l'inspecteur général de la Marine, l'amiral Eduardo Perez Bacchi, et son prédécesseur, l'amiral Guillermo Lezana a également indiqué que le rapport en question avait été passé au ministère de la Défense,au commandement des forces armées et au Sigen.

Tant Pérez Bacchi que Lezana avaient déjà comparu devant la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yáñez.

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38529
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Mer 13 Juin 2018 - 14:13

Et plus rien concernant la recherche et l'entreprise espagnole ! La coupe du monde commence demain donc on ne va probablement plus en entendre parler durant un mois crie

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5613
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Mer 13 Juin 2018 - 16:04

cette coupe du monde fait tourner la tête a tout le monde (même nos ministres sans éxeptions) et après "le tour de France".
les affaires en cours passent derrière tout
mais il ne faut pas oublier les choses importantes messieurs les dirigeants.
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 21010
Age : 67
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Mer 13 Juin 2018 - 18:05

je ne pense pas que le tour de France intéresse les ministres  indecis
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
PAUL
1er Maître chef
1er Maître chef
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Mer 13 Juin 2018 - 22:12

Salut Olivier,

J’ai lu l’article de clarin.com qui sensé relater le passage de Mazzeo devant la commission bicamérale.
En fait, comme ce genre d’article ne nous apprend généralement rien d’intéressant ou de décisif, j’ai commencé par lire en diagonale, jusqu’à ce que je tombe sur cette phrase !
« Il a assuré que le capitaine du sous-marin Pedro Martín Fernández « était extrêmement pointilleux » mais il ne peut pas dire qu'il n'y a eu « aucune défaillance humaine » depuis la dernière communication avec le sous-marin. Il a également dit qu'il ne pouvait pas savoir si "en cours de route vers le plan profond il y a eu une erreur ou un échec" alors que le sous-marin était dans une tempête avec des vagues jusqu'à 5 mètres de haut »

Le Commandant du San Juan est quelque part au fond de l’océan avec son équipage et voilà qu’un soi-disant marin - Amiral de surcroît (amiral argentin il est vrai !) -, tente de se défausser en insinuant qu’il pourrait avoir failli et être responsable de la perte de son bâtiment.
Aucun témoin – et pour cause ! – n’est là pour décrire la succession des événements qui ont conduit à la perte du San Juan : quand on ne sait rien et quand la personne – un vrai marin, lui ! - qui est l’objet de ce genre d’insinuation ne peut pas se défendre, on la ferme !
On la ferme d’autant plus quand une telle chose arrive après six ans de refit et après les révélations sur les incidents précédent et l’état du sous-marin.

La seule erreur que l’on pourrait éventuellement reprocher à ce Commandant, c’est d’avoir pris la mer avec un bâtiment dans l’état que l’on commence à connaître à présent, c’est-à-dire après coup.
Mais encore faudrait-il prouver qu’il avait le choix et, surtout, toutes les cartes en main pour juger de la situation. Donc, ici aussi, on la ferme.

La suite de l’article confirme la « carrure » du personnage : brosse à reluire et éloges à tout va pour cette Marine qui n’a plus de Marine que le nom et donc, indirectement pour lui : difficile d’aller plus loin dans l’indignité, c’est à vomir.

J’ai « visionné » la tronche du gars, c’est édifiant. Faut aussi aller voir celles de Bacchi et Lezana. Surtout Bacchi ; lui, il vaut le détour !
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
1er Maître chef
1er Maître chef
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Mer 13 Juin 2018 - 22:17

je ne pense pas que le tour de France intéresse les ministres


Oh que si, ça les intéresse !
Si demain, la course d'escargots devient populaire, tu verras qu'il y aura des ministres qui se passionneront pour ça !

Devine pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38529
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Jeu 14 Juin 2018 - 11:56

On dirait que le vénézuélien n'a pas encore abdiqué !

traduction google du tweet :

Citation :
Bonjour aujourd'hui à 14h30 (19h30 heure belge), nous allons transmettre par Périscope Twitter notre rencontre avec les familles de l'Ara San Juan

https://twitter.com/hmarinos/status/1007197510509752320

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38529
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Ven 15 Juin 2018 - 8:19

https://twitter.com/InfobaeLoUltimo/status/1007491171990495232

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: ce que l'ancien chef des opérations navales a déclaré devant la Commission (15.06.2018)

Dans l'après-midi de mardi passé, la Commission Bicamérale de recherche sur ce qui est arrivé avec le sous-marin « ARA San Juan » a pris la déclaration testimoniale de l'ancien commandant "déplacé" de l'engagement et de l'instruction de la Marine, le contre-amiral en situation de disponibilité, Luis Enrique López Mazzeo.

Le marin a surpris ceux qui étaient présents, de témoigner en portant son uniforme de la Marine bien que n'étant plus techniquement en service actif. Ses premiers mots ont été adressés aux familles des 44 marins disparus, auxquelles il a harangué en leur disant que, dans son rôle de père d'un autre marin militaire, il comprend ce qu'ils ressentent: « Mon propre fils navigue aujourd'hui dans les mêmes eaux et sur les mêmes navires , donc je comprends la douleur de ces familles. »

Mazzeo ces jours-ci porte un fort échange d'accusations sur son supérieur hiérarchique qui a également été retiré de son poste, l'amiral Marcelo Srur (ancien chef d'état-major de la Marine). Srur n'a pas douté devant la bicamérale comme devant la juge de Caleta Olivia, Marta Yañez, en responsabilisant López Mazzeo pour le mauvais état général apparent de l'ARA « San Juan » et en même temps pour lui avoir caché les détails de l'opération dans laquelle le navire disparu a été utilisé.

Le contre-amiral a déclaré que "il a une confiance absolue dans tout l'équipage du San Juan jusqu'à ce qu'il ait la preuve du contraire qui pourrait remettre en cause son professionnalisme". Il a également déclaré que plus de six mois après la tragédie et malgré les études qu'il a menées, «je n'ai pas pu trouver des éléments qui permettent de déceler des erreurs ou des défauts dans leur comportement, ni avant ni après qu'il ai levé l'ancre, ni pendant la troisième étape en mer ".

Cette affirmation a provoqué un malaise parmi les familles, qui ne s'attendaient pas à ce que soit réaffirmé que l'équipage du sous-marin avait bien agi. "Nous savons que le problème était l'état du navire, pas le travail de nos familles", a déclaré la sœur d'un disparu à Infobae.

Dans un autre passage de son témoignage, il a indiqué: «Je n'ai trouvé aucune preuve que les tâches de maintenance effectuées par le personnel de la Marine étaient déficientes. Il était fier d'avoir commandé les opérations de recherche jusqu'à son déplacement et était catégorique quand il a dit qu'il avait travaillé avec un niveau d'exigence et de risque équivalent à une opération de combat ".

Bien que ce fatidique 15 novembre 2017 n'ait pas été signalé une situation météorologique inhabituelle pour la période de l'année et la région, Lopez Mazzeo a indiqué que les conditions climatiques étaient implacables.
"Je suis convaincu que le San Juan a fait naufrage le 15 novembre à 12h51, deux heures seulement après sa dernière communication, simplement que nous avons eu cette information une semaine plus tard." Sur ce point, beaucoup se demandaient comment, si l'amiral avait cette certitude, il avait soutenu le redoutable déploiement international pendant le double de cette période.
En essayant de préciser que l'équipage savait le risque qu'ils courraient, il a déclaré: "En tant que marins militaires, nous sommes exposés en permanence au risque que porte notre mer.

Son introduction s'est terminée par une synthèse de ce que l'on considère aujourd'hui comme le sentiment de la plupart des hommes et des femmes de force: « Je ne peux pas imaginer une plus grande humiliation pour la Marine, ses hommes et ses femmes. »

Une fois que la série de questions a commencé, l'ancien chef de la marine a décrit brièvement ses principales responsabilités en tant que chef des opérations de la marine. À cet égard, il a précisé que tous les jours Srur et ses camarades amiraux recevaient un rapport détaillé de ce que faisait chaque unité navale. En opposant de cette manière ce qu'avait déclaré son ex supérieur.

Mazzeo n'a pas manqué d'avoir un contrepoint, avec l'ancienne ministre de la Défense Nilda Garré, à laquelle il a rappelé plusieurs situations de complications opérationnelles des unités de l'armée lorsqu'elle était elle-même ministre de la Défense.

Bien que réitérant que l'état du navire n'était pas mauvais, il a déclaré que "le sous-marin n'était pas dans ses conditions de conception pleines pour remplir sa mission première".

Il a provoqué la surprise parmi les législateurs, quand il a considéré comme "quelque chose de normal" l'incendie que le San Juan aurait eu quelques heures de disparaître.

Les membres de la commission ont assuré aux médias que les déclarations du chef naval n'étaient pas entièrement satisfaisantes pour la plupart des législateurs et qu'il ne serait pas exclu de faire un nouvel appel.

D'autre part, dans le domaine de la justice fédérale, il est presque certain que Lopez Mazzeo est sur le point d'être le premier à être convoqué pour une déclaration préliminaire suivie par l'ancien commandant de la force sous-marine, le capitaine Villamide. La juge Yañez ne l'a pas cité comme une déclaration testimoniale et a rejeté une tentative de déclaration spontanée du contre-amiral, ce qui pourrait être considéré comme une indication que sa mise en accusation serait imminente.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38529
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   Ven 15 Juin 2018 - 8:29

Et voici la vidéo de la conférence donnée hier par le vénézuélien à Mar del Plata avec des familles de membres de l'équipage de l'Ara San Juan. Évidemment, tout est en espagnol mais je suppose qu'il vient expliquer aux parents pourquoi "selon lui" le gouvernement a choisi l'entreprise espagnole et pas la sienne !?

https://twitter.com/hmarinos/status/1007333989063856128

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 27 sur 42Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28 ... 34 ... 42  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: